Emploi : le chômage a fortement augmenté en avril

  • A
  • A
Emploi : le chômage a fortement augmenté en avril
Pôle Emploi@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

MAUVAISE NOUVELLE - La hausse du chômage en France s'est aggravée en avril avec 0.7% d'inscrits en plus. La baisse du mois de janvier est désormais un lointain souvenir.

Les mois se suivent et s'aggravent sur le front du chômage. Malgré la petite respiration du mois de janvier (recul de 0,5%), le chômage a augmenté au mois d'avril de 0.7% dans la catégorie A, après des hausses successives en février (0.4%) et en mars (0.4%). C'est la plus forte hausse depuis novembre 2014.

Au total, les catégories A, B et C totalisent une hausse encore plus forte (+1%), soit 54.100 d'inscrits en plus à Pôle emploi.

26.200 chômeurs en plus sans aucune activité. Au mois d'avril, la catégorie A, soit celle qui regroupe les personnes sans aucune activité professionnelle, a gonflé de 0,7% avec 26.200 nouveaux inscrits. Dans ce groupe, on compte désormais un total de 3.536.000 chômeurs. C'est une augmentation de 5,1% par rapport au même mois, en 2014.

Une forte hausse sur l'ensemble des catégories. Toutes catégories confondues, soit A, B et C, le chômage en avril a augmenté de 1%. C'est en tout 54.100 personnes qui se sont inscrites à Pôle Emploi.

Le nombre de personnes touchées totalement ou partiellement par le chômage s'établit désormais à 5.344.600. Sur un an, il a augmenté de 7,1%.

Pour rappel, les catégorie B et C regroupent les personnes ayant eu une activité professionnelle réduite au cours du mois.

Les jeunes comme les plus âgés. Alors qu'en février, le gouvernement avait pu se consoler avec un recul du chômage en catégorie A chez les moins de 25 ans, en avril, tout comme avant en mars, toutes les catégories d'âge sont concernées par la hausse et ce, quelque soit leur catégorie. Dans les demandeurs d'emplois sans aucune activité, les moins de 25 ans augmentent de 0.8%, les 25-49 ans de 0.7% et les plus de 50 ans, de 0,9%.

Des chômeurs de longue durée de plus en plus nombreux. Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits depuis plus d'un an est, pour sa part, en explosion: +1,1% en avril, soit une hausse de 10,2% sur un an. 2,33 millions de personnes, en incluant ceux qui exercent une petite activité, pointent désormais à Pôle emploi depuis plus de douze mois. 

Patience, répond le gouvernement. François Rebsamen, ministre du Travail, a rappelé dans un communiqué que la croissance économique de 0,6% observée en France au premier trimestre, se traduira "par des embauches avec un délai de plusieurs mois". Il s'est donc montré optimiste pour l'avenir : "ce que je sais, c'est que l'année 2015 sera meilleure que l'année 2014".

Selon de nombreux experts, il faut 1,5% de croissance sur une année pour espérer une inversion de la courbe du chômage. En avril, le ministre des Finances, Michel Sapin, avait prédit une stagnation du chômage en 2015, avant une baisse en 2016.

100.000 contrats aidés supplémentaires en 2015. Pour lutter contre le fléau du chômage, François Rebsamen a annoncé pour 2015 "un renfort de 100.000 contrats aidés supplémentaires" ainsi que "60.000 demandeurs d'emploi supplémentaires en formation".