Flash-mob mondial contre le réchauffement climatique

  • A
  • A
Flash-mob mondial contre le réchauffement climatique
Partagez sur :

Des milliers de réveils et portables ont sonné lundi dans plus de 110 pays pour alerter les politiques sur le réchauffement climatique.

12h18. Montmartre à Paris, des dizaines de militants font sonner réveils et téléphones portables. Leur but : "réveiller" les politiques à la veille du sommet de l'ONU sur le climat à New York. "Nicolas, réveille-toi", scandaient également certains d'entre eux à l'attention du chef de l'Etat français.

L'heure n'avait pas été choisie par hasard : c'est le 18 décembre prochain que s'achèvera le sommet de Copenhague, où doivent être négociées les nouvelles mesures pour lutter contre le réchauffement climatique.

Dans 112 pays à travers le monde, plus de 2.000 manifestations similaires ont eu lieu, à 12h18, heure locale. Les participants étaient également invités à appeler les dirigeants de leur pays. Le site tcktcktck.org, à l'origine du mouvement, donnait même leurs numéros de téléphone.

Pour la France, on pouvait donc joindre l'Elysée, Matignon, le ministère de l'Ecologie et du développement durable, le ministère de l'Economie et la Commission nationale du débat public.

> La semaine qui doit relancer les négociations