Faut-il de l'argent pour être heureux ?

  • A
  • A
Faut-il de l'argent pour être heureux ?
@ MAXPPP/Eric Audras/AltoPress
Partagez sur :

ETUDE - D'après l'Insee, les contraintes financières ne sont pas le seul déterminant du bien-être.

Qui n'a pas un jour tenté de répondre à cette question : l'argent fait-il le bonheur ? L'Insee semble avoir trouvé un premier élément de réponse. Dans une étude publiée mardi, l'institut explique que si les revenus sont un déterminant du niveau de bien être personnel  des Français, beaucoup d'autres éléments entrent en compte. Tour d'horizon

• Les Français globalement satisfaits.  Dans son ensemble, la population française s'estime plutôt satisfaite dans la vie. Sur une échelle de 1 à 10, les personnes interrogées se situent en moyenne autour de 6,8, avec seulement 7 % de réponses inférieures à 5. 13 % des personnes interrogées évaluent même leur satisfaction personnelle à 9 ou 10.

Le rôle des ressources. A en croire les sondés, le niveau de revenu n'a qu'une très faible influence sur le bonheur. Seul le fait de faire partie des extrêmes, à savoir les 10 % les plus riches et les 10 % les moins riches, influerait positivement et négativement sur le bien être.

Cette réponse est cependant paradoxale : en effet, l'Insee relève que 22,5 % des insatisfaits appartiennent à une famille modeste, tandis qu'à l'opposé, 23,4 % des plus satisfaits vivent dans un foyer à hauts revenus.

D'autres déterminants du bonheur. "Les écarts de bien-être ne se réduisent pas à des écarts de ressources", souligne l'Insee dans son étude. "D'autres aspects de la qualité de vie (…) jouent autant, voire davantage que les contraintes financières." Ainsi, le manque de liens sociaux, tout comme le stress du quotidien, sont considérés comme les principaux facteurs influençant le bien-être. Par ailleurs, le fait d'être en couple apparaît comme un élément positif pour le bien être, alors que le fait d'avoir des enfants ne semble pas être un déterminant important.