FagorBrandt : une offre à 1.200 salariés

  • A
  • A
FagorBrandt : une offre à 1.200 salariés
Le groupe algérien Cevital propose de reprendre 1.200 salariés du fabricant d'électroménager FagorBrandt.@ MACIEJ KULCZYNSKI/EPA/MAXPPP
Partagez sur :

Le groupe algérien Cevital a déposé mercredi la plus large offre de reprise du fabricant d'électroménager.

L'offre de reprise la plus large de l'activité du fabricant d'électroménager FagorBrandt, proposant de reprendre 1.200 personnes sur 1.800, émane du groupe privé algérien Cevital, ont indiqué mercredi la CGT et la CFE-CGC, à l'issue d'un comité central d'entreprise. Ce projet propose de reprendre quatre sites: les usines d'Orléans (Loiret) et Vendôme (Loir-et-Cher), ainsi que le siège de l'entreprise à Rueil-Malmaison et les services après-vente réunis à Cergy-Pontoise (Val d'Oise).

Le candidat offrant de reprendre 700 à 1.000 emplois est le fonds d'investissement américain Sun Capital. Cette offre  concerne l'usine d'Orléans, le siège social et les services après-vente. Une troisième offre partielle émane du fabricant de moteurs Selni, une ancienne filiale du groupe FagorBrandt basée à Nevers. Elle propose de reprendre 240 salariés (sur 339) à La Roche-sur-Yon en Vendée.

La quatrième offre a été déposée par l'entreprise de plasturgie Variance Technologie, qui propose de reprendre 207 salariés sur les usines de Laroche-sur-Yon et Aizenay (sur 440 pour les deux usines). Il est prévu que les repreneurs présentent leur projets aux syndicats lors d'un CCE la semaine prochaine. Les syndicats ont toujours l'espoir que ces offres soient améliorées.