Euro 2016 : Le parcours de l’Islande dope son attrait touristique

  • A
  • A
Euro 2016 : Le parcours de l’Islande dope son attrait touristique
@ OLIVIER MORIN / AFP
Partagez sur :

HYPE - Les exploits de l’équipe de football islandaise suscitent un intérêt grandissant des Français, qui s’y verraient bien passer leurs prochaines vacances.

L’Euro 2016 de football n’est pas qu’une compétition sportive, c’est aussi une vitrine médiatique dont certains profitent à plein. C’est notamment le cas de l’Islande, qui a réussi à se hisser en quarts de finale pour sa première participation à l’Euro : grâce à ce parcours atypique, de plus en plus de Français découvrent cette île et envisagent même d’y passer des vacances. Les demandes de renseignements et les réservations ont sensiblement augmenté auprès des comparateurs et des agences de voyages depuis le début de la compétition, preuve que les "Strákarnir okkar" sont devenus les meilleurs ambassadeurs de l’office du tourisme islandais.

L’Islande, une destination déjà à la mode. Une profusion de geysers, des sources thermales d’eau chaude, des glaciers, des paysages lunaires et une vue imprenable sur les aurores boréales : l’Islande a de sérieux atouts touristiques à faire valoir. Les vacanciers sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à s’y rendre depuis la crise de 2008 et la dévaluation de la monnaie locale qui s’en est suivie, rendant les séjours sur place moins onéreux.

"L’Islande est un pays en vogue depuis plusieurs années, et il l’est même de plus en plus", confirme Terres d’aventure. Et l’agence de voyages spécialisée dans la randonnée et le trek d’ajouter : "cet été, c’est même la deuxième destination où vont partir nos clients, juste derrière la France, car l’été, la nature islandaise se montre sous son jour le plus clément. Les hauts plateaux sont accessibles, le soleil brille, même à minuit, et les oiseaux, baleines et phoques viennent tout près des côtes pour se nourrir ou se reproduire".

Résultat, le pays a accueilli 1,3 million de touristes étrangers en 2015, surtout américains et britanniques, contre 1 million l'année précédente. L’attrait touristique pour l’Islande ne date donc pas de l’Euro de football, mais ce dernier l’a encore renforcé.

Un intérêt encore plus grand depuis l’Euro. C’est d’abord sur Internet  que cet engouement s’observe : sur Google Trend, qui permet d’observer l’évolution des recherches sur certains mots, les requêtes "Voyage Islande", "Vacances Islande" ou encore "Avion Islande" ont fait un bond le lundi 27 juin… c’est-à-dire au lendemain de la victoire de l’équipe islandaise contre l’Angleterre.

Même constat chez le comparateur en ligne Easyvoyage : "Avant l'Euro, l'Islande était une destination qui bénéficiait déjà d'un engouement certain mais depuis la qualification du pays en quarts de finale, la demande a littéralement explosé. Le site d'Easyvoyage affiche en effet +300% de recherches supplémentaires et +20% d'intention de réservation depuis la qualification en quarts de finale. Du jamais vu !", assure son fondateur, Jean-Pierre Nadir. Le concurrent Liligo observe lui aussi ce phénomène : alors que le comparateur avait enregistré 705 recherches de vol entre le 14 et le 28 juin 2015, un an plus tard ce nombre est passé à 12.912… c’est-à-dire une augmentation de 1.831%.

"La position d’outsider des Islandais et leur capital sympathie a sans aucun doute séduit la plupart des Français", confirme le comparateur en ligne Kayak. Et une fois de plus, les recherches de vols depuis la France ont sensiblement augmenté sur son site : entre le 13 juin, veille du premier match de l’Islande, et le 27 juin, date de leur huitième de finale, elles ont bondi de 64%. De là à réserver un vol et un logement, il y a un pas que tout le monde ne franchira pas, d’autant que les capacités d’accueil sont limitées sur l’île aux 330.00 habitants. Mais grâce à son équipe nationale, l’Islande s’est invitée dans l’imaginaire de nombreux Français, preuve que l’Euro de football n’est pas qu’une compétition sportive.