États-Unis : Uber visé par un recours collectif en justice

  • A
  • A
États-Unis : Uber visé par un recours collectif en justice
@ PIERRE ANDRIEU / AFP
Partagez sur :

Plusieurs chauffeurs du service de VTC veulent être reconnus comme des salariés à part entière. 

En plus d'être dans le collimateur de la Commission européenne, Uber est sérieusement visé par la justice américaine. Elle a en effet validé mardi le lancement d'un recours en nom collectif de conducteurs de ce service de VTC (voiture de transport avec chauffeur). Ce dossier, s'il débouche sur la responsabilité de la start up californienne en vue, est susceptible de remettre en cause un des fondements du controversé service de réservation par smartphone de voitures avec chauffeur.

Bientôt des salariés à part entière ? Le juge de San Francisco Edward Chen a autorisé mardi ce recours, qui veut notamment faire reconnaître le statut de salariés d'Uber pour des conducteurs du service en Californie. Aujourd'hui, ils sont considérés comme des travailleurs indépendants.

La décision ne porte pas sur le fond de la plainte, qui devra être tranché lors d'un procès. Mais si les jurés se rangent du côté des plaignants, cela pourrait mettre en péril une base du modèle de "l'économie partagée" utilisé par Uber, soit l'extrême flexibilité des emplois qu'il propose.

Conflit ouvert avec les taxis.Uber s'est fait connaître avec une application mobile utilisant la géolocalisation pour mettre l'utilisateur en contact avec un véhicule se trouvant aux environs. De nombreuses controverses, notamment avec les taxis traditionnels, ne l'ont pas empêché de s'étendre à une soixantaine de pays.