Erasmus : la fin du voyage ?

  • A
  • A
Erasmus : la fin du voyage ?
La Commission européenne demandera le 23 octobre aux Etats de l'UE une rallonge "substantielle" pour continuer à financer les bourses étudiantes Erasmus.@ Max PPP
Partagez sur :

Le programme européen d'échange étudiant est à cours d'argent. Politiques et étudiants s'inquiètent.

Erasmus est-il en faillite? Le président de la commission des budgets du Parlement européen, le Français Alain Lamassoure, a en tout cas tiré la sonnette d'alarme mercredi. Le programme d'échange d'étudiants intra-européen, qui fête ses 25 ans, "est à cours d'argent", prévient-il.  

Rigueur oblige, les gouvernements ont taillé dans le budget 2012 de l'UE et limité les dépenses à 129 milliards d'euros par Etat. Conséquence : il manque 4 milliards d'euros par rapport aux besoins évalués par de la Commission européenne. Plusieurs programmes pourraient ainsi se voir menacés, dont Erasmus.

La France se veut rassurante

La Commission européenne demandera le 23 octobre aux Etats de l'UE une rallonge "substantielle" pour continuer à financer ces programmes, a indiqué Patrizio Fiorilli, porte-parole du commissaire au Budget, Janusz Lewandowski. En attendant, "la plupart des paiements pour les étudiants ont été effectués", a-t-il toutefois rassuré. Mais les étudiants n'ont pas la garantie de toucher une bourse à partir de Noël.

Le succès du programme auprès des étudiants n'a cessé de croitre depuis 25 ans

© MaxPPP

Du côté français, le ministère de l'Enseignement et de la recherche se veut plus rassurant. "L'agence Europe éducation formation France (2E2F) - qui attribue les financements européens - n'a aucun problème de trésorerie", affirme le cabinet de la ministre Geneviève Fioraso.

Il faut dire que le sujet concerne de plus en plus de monde. Le nombre d'étudiants européens ayant obtenu une bourse Erasmus pour étudier ou faire un stage dans un autre pays a augmenté de 8,5% au cours de l'année universitaire 2010-2011, selon une étude publiée au mois de mai par la Commission européenne. Un record depuis sa création, en 1987. Et dans la plupart des pays participants, la demande demeure largement supérieure au nombre de bourses disponibles.

"L'une des plus grandes réussites de l'UE"

Au-delà des chiffres, politiques comme étudiants lui accordent une importance grandissante. "Erasmus est l'une des plus grandes réussites de l'Union européenne. Les chiffres sont éloquents et ils seraient plus impressionnants encore si nos ressources nous permettaient de répondre à la demande",a ainsi commenté la commissaire européenne chargée de l'Education et de la Culture, Androulla Vassiliou, citée par France TV.

statue d'Erasme

© MaxPPP

"Si Erasmus venait à disparaître, beaucoup de gens ne pourraient plus avoir une expérience à l’étranger. Ce serait dommage. Erasmus fut ma plus belle expérience. Cela permet d’ouvrir sa réflexion, d'apprendre d'autres langues, ce qui nous met dans des situations embarrassantes et forge le caractère", témoigne de son côté Béatrice, ex étudiante italienne venue en France, dans une tribune au Nouvel Obs.

>> Et vous, qu'en pensez vous ? Donnez-votre avis en cliquant ici.