Épargne salariale : ce qu'il faut retenir

  • A
  • A
Épargne salariale : ce qu'il faut retenir
@ MAXPPP
Partagez sur :

PRATIQUE - Depuis le 1er juillet, les salariés peuvent débloquer jusqu'à 20.000 euros.

Un coup de pouce provisoire. Depuis le 1er juillet, et jusqu'à la fin de l'année, les Français qui le souhaitent peuvent débloquer par anticipation leur épargne salariale. En temps normal, les fonds sont bloqués cinq ans, sauf dans dix cas précis, comme un mariage, la naissance d'un enfant ou l'achat d'une résidence principale. Cette fois, aucune justification n'est demandée, si ce n'est d'utiliser l'argent retiré pour consommer. L'objectif du gouvernement est, en effet, de donner un coup de pouce à la consommation des 9 millions de salariés potentiellement concernés.

Comment faire ? D'ici au 31 décembre, il vous suffit d'envoyer une lettre ou un mail à l'organisme bancaire qui gère le plan d'épargne de votre entreprise et de lui indiquer la somme que vous souhaitez retirer, plafonnée à 20.000 euros. Vous recevrez les fonds quelques jours plus tard et ne paierez pas d'impôt dessus, uniquement les prélèvements sociaux (CSG et CRDS).

>> Attention, il faut être attentif à deux points si vous décidez de débloquer votre épargne :

Conservez vos factures. L'argent débloqué doit servir à des achats de biens de consommation, comme une voiture ou un appareil électroménager. Il ne doit donc pas être placé sur un autre support d'épargne tel qu'un livret A ou une assurance-vie. La loi oblige d'ailleurs le salarié à conserver les factures de ses achats pour pouvoir les présenter à l'administration fiscale si celle-ci en fait la demande a posteriori.

Assurez-vous du montant à débloquer. Le salarié ne peut bénéficier du déblocage de son épargne qu'une seule fois au cours des six prochains mois. Il faut donc s'assurer d'avoir évalué, dès le départ, la somme totale à débloquer.