Encadrement des loyers : "Les premiers résultats sont très positifs"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Économiste à l'OFCE spécialiste du logement, Pierre Madec considère que la loi Alur est efficace et pourra être étendue à moyen terme au-delà de Lille et Paris.

Paris avait pris le pli dès l'été 2015. Depuis mercredi matin, Lille aussi a pris la décision d'encadrer les loyers, comme le prévoit la loi Alur, pour lutter contre les loyers abusifs et homogénéiser le marché. C'est la première ville en région à adopter cette mesure après une hausse des loyers supérieure à la moyenne nationale depuis une dizaine d'années. Les propriétaires ne pourront donc plus louer un appartement ou une maison plus de 20% au-dessus d'un montant de référence défini par la préfecture en cas de nouveau bail ou d'un renouvellement. Pierre Madec, économiste à l'OFCE, spécialiste du logement, a fait un premier bilan au micro d'Europe 1.

Efficace à Paris. Le spécialiste constate des "premiers résultats très positifs", du moins dans la capitale. "A la relocation en 2015, les loyers du parc privé à Paris ont augmenté de 1%. C'est la plus faible hausse observée depuis le début des années 2000", assure-t-il, rappelant que les loyers avaient "augmenté de 2,1% l'année d'avant et de 8,5% en 2012."

"La chasse au loyer abusif sera étendu". Le spécialiste semble convaincu du fait que la mesure sera tout aussi efficace à Lille. Il s'appuie sur un sondage réalisé par l'agence immobilière Guy Hoquet avec OpinionWay tendant à montrer "que l'encadrement n'avait pas eu d'impact sur l'offre locative". La mesure pourra-t-elle alors s'étendre au-delà de Paris et Lille ?  "Il faudra attendre un peu mais on peut penser que la chasse au loyer abusif sera étendu".