En Suisse, les riches sont français

  • A
  • A
En Suisse, les riches sont français
Les frères Wertheimer, héritiers du groupe de luxe Chanel, figurent au sommet des Français les plus fortunés exilés en Suisse. Leur fortune est estimée entre 4,9 et 5,7 milliards d'euros.@ REUTERS
Partagez sur :

Nos expatriés représentent le premier groupe d’expatriés les plus riches dans la Confédération.

Chaque année, le magazine suisse Bilanpublie fin novembre son classement des "300 plus riches de Suisse". Comme d’habitude, on y découvre une accumulation de milliards mais l’essentiel est ailleurs : les Français constituent cette année le premier groupe étranger parmi ces très fortunés.

43 Français parmi ces fameux 300. En effet, l’édition 2012 de ce classement "recense 43 exilés français, dont 14 milliardaires, pour un patrimoine total de 43,5 milliards de francs". Et le magazine helvétique d’ajouter : "on note deux nouvelles entrées dans notre liste, celles des cofondateurs de Trafigura."

Qui sont-ils ? Parmi ces plus riches des riches, on retrouve notamment Michel Lacoste, le fils du fondateur de la marque de textile, mais aussi la famille Wertheimer (Chanel), un membre de la famille Rotschild, la famille Peugeot, Daniel Hechter, Jean-Louis David, Claude Berda (AB Productions) ou encore Antoine Zacharias, le sulfureux ex-PDG du groupe Vinci.

Un chiffre en trompe-l'oeil. Si les Français figurent au sommet des étrangers les plus fortunés installés en Suisse, cette tendance serait déjà en train de s’inverser.  "Cette année, pas de vague déferlante de nouveaux Français dans notre palmarès des 300 plus riches. Les très grandes fortunes habitent déjà en Suisse depuis longtemps et les nouveaux venus ne possèdent pas le patrimoine minimum de 100 millions de francs pour figurer dans le classement", précise Bilan, avant de souligner que la Belgique et le Royaume-Uni sont désormais privilégiés pour l’évasion fiscale.

>> A LIRE AUSSI : Le rêve fiscal suisse s’étiole

Une fortune en hausse. Dernier enseignement, les très riches sont de plus en plus riches. La fortune cumulée de ces 300 personnes atteint cette année 461 milliards d’euros, soit 36,9 milliards d’euros qu’en 2011. Mais comme pour les moins nantis, les plus fortunés sont aussi victimes d’inégalités croissantes : "c’est le patrimoine des 13 des 17 familles à la tête d’un patrimoine supérieur à 6 milliards qui a le plus augmenté", souligne Bilan.