En 2013, le salaire net moyen a baissé compte tenu de l'inflation

  • A
  • A
En 2013, le salaire net moyen a baissé compte tenu de l'inflation
@ MYCHELE DANIAU / AFP
Partagez sur :

Le salaire net moyen a baissé de 0,3% entre 2012 et 2013 si l'on tient compte de l'inflation, selon une étude de l'Insee publiée mercredi.

Selon une étude de l'Insee publiée mercredi, le salaire net moyen a baissé de 0,3% entre 2012 et 2013 si l'on tient compte de l'inflation.

Le détail des chiffres. En 2013, en France, les salariés du privé et des entreprises publiques ont perçu en moyenne, pour un temps plein, 2.912 euros bruts par mois et 2.202 euros nets. Soit une hausse du salaire brut moyen de 1,3 % par rapport à 2012 et de 0,6% du salaire net, "dans un contexte de dégradation du marché du travail qui se poursuit", souligne l'Insee. Le salaire net a moins augmenté que le brut en raison de l'abrogation du dispositif d'exonération de cotisations des heures supplémentaires au 1er septembre 2012, qui a particulièrement touché les ouvriers, rappelle l'Insee.

La hausse des prix à la consommation. Mais la hausse des prix à la consommation a été de 0,9% en 2013 (après 2,0%) en 2012 et a de ce fait plombé la progression du salaire moyen en euros constants: "En euros constants, le salaire net moyen diminue de 0,3% en 2013, soit à peu près autant qu'en 2012 (- 0,4 %)", souligne l'Institut national de la statistique. "Hors bénéficiaires de contrats aidés (qui concernent 32.000 personnes fin 2013 dans le secteur privé), il diminue de 0,2 %", précise-t-il.

Une nuance. Cependant, cet indicateur reflète l'évolution globale des salaires affectée par les divers mouvements de main d'oeuvre (embauches, départs à la retraite etc.), pas les évolutions au niveau individuel. C'est ainsi que pour les salariés stables (restés dans la même entreprise), soit environ la moitié des salariés, le salaire net moyen est en hausse: il progresse de 1,3 % en euros constants (+0,7 % en 2012). Le salaire net médian (50% gagnent moins, 50% sont au dessus) s'élève à 1.772 euros par mois, soit -0,1% en tenant compte de l'inflation.