Le syndicaliste CFDT de Florange estime qu'il n'est "pas encore trop tard pour faire marche arrière".