EDF n'a pas reçu l'autorisation de redémarrer ses réacteurs nucléaires

  • A
  • A
EDF n'a pas reçu l'autorisation de redémarrer ses réacteurs nucléaires
L'Autorité de sûreté nucléaire a demandé la fermeture de 5 réacteurs nucléaires pour des vérifications sur des équipements clés présentant une teneur en carbone excessive.@ ERIC CABANIS / AFP
Partagez sur :

L'Autorité de sûreté nucléaire n'a pas donné son aval à EDF qui demandait le redémarrage de ses réacteurs nucléaires arrêtés.

EDF fait son maximum pour avoir plus de réacteurs en service mais n'a pas eu le feu vert de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour certaines unités qui peuvent être opérationnelles, a déclaré vendredi le PDG du groupe.

L'ASN et EDF pas du même avis. "L'ASN ne nous a pas autorisés à redémarrer certains réacteurs en dépit de notre demande", a dit Jean-Bernard Lévy lors d'une conférence sur l'énergie organisée à Paris par le New York Times. "Nous estimons que ces réacteurs peuvent être opérationnels mais l'ASN n'est pas du même avis", a-t-il ajouté. EDF a annoncé jeudi soir une révision à la baisse de ses objectifs de production nucléaire et de résultat opérationnel (Ebitda) pour l'année 2016, pour la deuxième fois en moins de deux mois, à la suite du report à la fin de l'année du redémarrage de cinq de ses réacteurs nucléaires.

"Pas de risque de pénurie", selon Royal. La ministre de l'Environnement et de l'Énergie Ségolène Royal a assuré vendredi matin sur Europe 1 qu'il n'y avait pas de risque de pénurie d'électricité en France malgré l'arrêt de la production d'un tiers environ des 58 réacteurs nucléaires d'EDF pour maintenance ou tests de sûreté.