Publicité dissimulée : les YouTubeurs bientôt sanctionnés

  • A
  • A
Publicité dissimulée : les YouTubeurs bientôt sanctionnés
Dans la veine de Norman et Cyprien, de nombreux jeunes ont créé des chaînes YouTube à succès
Partagez sur :

D'après Le Monde, la Direction générale de la répression des fraudes devrait sanctionner plusieurs YouTubeurs pour publicité dissimulée "avant l'été".

Les jeunes stars de YouTube ne vivent pas que des recettes publicitaires générées par l'audience de leurs chaînes. Beaucoup concluent aussi des contrats avec des entreprises, acceptant de mentionner une marque dans leurs vidéos contre rémunération. Problème : cette relation commerciale n'est pas explicitement mentionnée dans les dites vidéos. "A l'image de faux avis de consommateurs, il s'agit d'une pratique commerciale trompeuse", a affirmé un enquêteur de la Direction générale des fraudes (DGCCRF) au Monde

En décembre 2015, Martine Pinville, secrétaire d'Etat au commerce, à l'artisanat et à la consommation avait annoncé qu'elle étudierait ces pratiques. Ces déclarations ont poussé certains d'entre eux à changer leurs habitudes, mais pas tous. Plusieurs seront sanctionnés "avant l'été" selon la DGCCRF. Une dizaine de YouTubeurs, qui ont perçu des sommes comprises entre 20 000 et 100 000 euros pour mentionner une marque de voiture, pourraient devoir payer une amende allant jusqu'au montant perçu, d'après Les Inrocks.