Le député PS Jean-Marie Le Guen, inquiet des premières annonces du gouvernement en faveur de la qualité de l'air, a appelé jeudi à "des mesures fortes" pour sortir du diesel, un "impératif de santé publique". Dans un communiqué, l'élu parisien et médecin de formation évoque de "premières informations" sur le plan gouvernemental qui "l'interpellent et l'inquiètent".

>> Auto : le retour de la pastille verte ?

Delphine Batho, ministre de l'Environnement, a annoncé mercredi 38 mesures dans le cadre d'un "plan d'urgence pour la qualité de l'air". "Les moteurs diesel, notamment ceux produits jusqu'en 2011, demeurent les premiers contributeurs de particules fines et sont majoritairement présents dans notre parc automobile suite à une politique fiscale incitative", écrit le député. "Ils sont en grande partie responsables de milliers de morts prématurées chaque année et favorisent de nombreuses pathologies comme les cancers et les troubles respiratoires. Récemment, ses conséquences sur le poids des nouveau-nés ont mêmes été démontrées", poursuit-il.