Deux grèves coup sur coup à Air France ?

  • A
  • A
Deux grèves coup sur coup à Air France ?
Le climat social est tendu à Air France.
Partagez sur :

Deux préavis ont été déposés, du 29/07 au 01/08, puis du 05 au 08 août, pour dénoncer la réorganisation du travail.

Deux mouvements de grève successifs en pleine période estivale ? C’est la menace qui pèse sur Air France... et les voyageurs de la compagnie. Lundi, sept syndicats d'hôtesses et de stewards de la compagnie hexagonale ont annoncé le dépôt d’un préavis de grève du 29 juillet au 1er août.

Soit les mêmes dates que le préavis déposé mercredi dernier par deux syndicats de pilotes minoritaires. Une semaine auparavant, un premier préavis de grève avait été déposé - par le principal syndicat de pilotes cette fois - du 5 au 8 août.

Une compagnie en pleine réorganisation

Le climat social est tendu à Air France. Principal motif de mécontentement des syndicats d'hôtesses et de stewards : l'absence d'accord sur la nouvelle organisation du travail dans les futures bases en province de la compagnie (Marseille puis Nice, Toulouse, Bordeaux). Justifié par la concurrence des compagnies low-cost, ce projet vise à réorganiser les équipes d'Air France.

Le projet de la direction s'articule autour de deux mesures : réduire les équipages de bord et redéployer les effectifs en région. La première décision vise à faire passer de quatre à trois le nombre d'hôtesses et de stewards présents à bord des A319 dès le 1er aout. Une partie des équipages doit par ailleurs être redéployée en province, avec l'ouverture d'une première base à Marseille en octobre 2010.

Les "prémices d'une low-costisation"

Cette réorganisation doit permettre d'importants gains de productivité pour Air France, qui espère ainsi reprendre du terrain sur les compagnie à bas cout. "C'est les prémisses à une low-costisation des stewarts d'Air France. Je vous donne un exemple très simple : dans une compagnie low-cost, une hôtesse au bout de deux ans de carrière est complètement épuisée en raison du rythme des vols", regrette Mehdi Kemoune, secrétaire général adjoint de la CGT -Air France. "Si c'est ce que veut Air France, on est sur la bonne voie, mais nous on refusera cela", a-t-il ajouté.

En échange de cette réorganisation, les rémunération des agents d'Air France doivent être revues à la hausse. Mais la hausse salariale sera inférieure à celle des gains de productivité, d'où les revendications des syndicats.

Les pilotes sont aussi prêts à faire grève, mais pour une toute autre raison : les projets de réforme de la caisse de retraite complémentaire des personnels navigants (CRPN). Les syndicats minoritaires de pilotes, le Spaf et Alter, sont contre la grève, mais le principal syndicat de pilotes, le SNPL, a donné son aval. Ce syndicat a déposé un préavis national du 5 au 8 août.