Des producteurs du Cantal bloquent une laiterie

  • A
  • A
Des producteurs du Cantal bloquent une laiterie
Partagez sur :

Des producteurs de lait ont poursuivi leurs actions lundi à la veille de la reprise à Paris des négociations avec les industriels sous l'égide du gouvernement. Des opérations "coup de poing" ont notamment eu lieu dans le Cantal, le Doubs et en Normandie.

Nouvelle opération "coup de poing" des producteurs de lait : lundi en début de soirée dans le Cantal, une trentaine d'agriculteurs ont bloqué l'entrée de la laiterie Lactalis à Riom-ès-Montagnes. Les manifestants, venus avec cinq tracteurs et des remorques, ont affirmé qu'ils resteraient sur place jusqu'à ce qu'ils "obtiennent satisfaction", selon Patrick Escure, président de la FDSEA du Cantal.

En Normandie, plusieurs dizaines d'éleveursont bloqué lundi dans la journée les entrées d’enseignes près de Caen et de Lisieux. A Pont-L'Evêque, les rayons de produits laitiers d'un Intermarché ont été vidés par les producteurs. Dans le Doubs, des agriculteurs en colère ont retiré des rayons d'un hypermarché les produits Bongrain et Entremont.

Les négociations entre producteurs de lait et industriels doivent reprendre mardi. Le ministre de l’agriculture, Michel Barnier, a cependant déclaré dimanche que le gouvernement français n’était "pas certain" qu'un accord puisse être trouvé. Les représentants des producteurs ont fixé un ultimatum au 5 juin pour trouver un compromis.

Les producteurs, qui réclamaient au départ 305 euros les 1000 litres comme prix moyen annuel, ont fait un geste en proposant jeudi de descendre à 290 euros. Mais les industriels sont restés, selon eux, sur leur base de 267 euros.

> Prix du lait : reprise des négociations mardi