Démarrage timide pour l’éco-prêt vert

  • A
  • A
Démarrage timide pour l’éco-prêt vert
Partagez sur :

15.000 dossiers ont été montés en trois mois. Le gouvernement tablait sur 100.000 ménages concernés en un an.

Le ministère de l’Ecologie parle d’un "succès". Mais les premiers résultats de l’éco-prêt vert à taux zéro, qui doit permettre de réaliser des travaux pour améliorer la performance énergétique des logements, sont en réalité très mitigés. Alors que le gouvernement tablait sur 100.000 dossiers en un an, 60.000 éco-prêts au maximum devraient finalement être signés. Depuis le lancement de ce dispositif à la mi-avril, seuls 15.000 ménages se sont engagés.

L'éco-prêt à taux zéro permet aux propriétaires d’emprunter jusqu’à 30.000 euros sans intérêt pour financer le remplacement de fenêtres, l’isolation des murs ou l’installation d’un chauffage utilisant les énergies renouvelables. Le remboursement se fait sur 10 à 15 ans.

L'éco-prêt vert était une des principales dispositions du Grenelle de l'environnement. Le secteur du bâtiment reste le plus gros consommateur d’énergie en France. L’objectif est de réduire les dépenses d’au moins 38 % d’ici à 2020.