Déficit de la Sécu : "il sera réduit à 400 millions d'euros en 2017", assure Eckert

  • A
  • A
Partagez sur :

Christian Eckert, secrétaire d’État chargé du budget, s'est félicité, vendredi sur Europe 1, de la réduction du déficit de la Sécurité sociale pour 2016.

INTERVIEW

"C'est une première. Ce sont des chiffres inédits depuis le début des années 2000". Vendredi sur Europe 1, Christian Eckert, le secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Économie et des Finances, chargé du budget s'est félicité de la réduction du déficit de la sécurité sociale. En 2016, le déficit de la Sécu devrait avoisiner les 7,1 milliards d'euros. C'est son plus bas niveau depuis 2002 selon un rapport de la Commission des Comptes. Et selon Christian Eckert, appuyant une déclaration de Marisol Touraine, le déficit devrait se réduire encore plus l'an prochain : "En 2017, il passera à 400 millions d'euros". 

"La Cour des Comptes est dans son rôle". Toutes les branches de la Sécurité sociale vont voir leur déficit réduit à l'exception de l'Assurance maladie. La Cour des Comptes appelle d'ailleurs le gouvernement à réduire au plus vite le déficit de cette branche et qualifie de "discutables" voire "d'opportunistes" les procédés comptables utilisés pour freiner l'augmentation naturelle des frais de santé. "La Cour des Comptes est dans son rôle. Je ne l'ai jamais vue ne pas s'inquiéter. Mais elle a certifié les comptes de la Sécurité sociale" fait remarquer Christian Eckert.

"Les résultats ne viennent pas du hasard". "Il y a eu des réformes en profondeur : chirurgie ambulatoire, plan hospitalier, prix des médicaments. Ces résultats ne viennent pas du hasard", ajoute par ailleurs le secrétaire d'État qui assure qu'une vrai politique de santé a été menée.