De charcutier à patron de Bricorama : "Je n'ai pas changé de milieu"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Jean-Claude Bourrelier, le patron des magasins de bricolage, ancien charcutier et autodidacte, évoque son parcours professionnel et personnel. 

Il était charcutier avant de devenir patron d'une importante chaîne de magasins de bricolage de l'Hexagone. "Je n'ai pas changé de milieu" pour autant a déclaré Jean-Claude Bourrelier, invité de Caroline Roux mercredi dans L'interview découverte de la Matinale. Le patron de Bricorama, autodidacte, est issu d'un milieu défavorisé et n'a pas fait d'études. Ce bon élève, du fait de sa surdité qui l'a forcé à se concentrer en classe, a dû contribuer très tôt au foyer familial.

Au travail à 13 ans. Fils d'un ouvrier menuisier atteint d'un cancer, Jean-Claude Bourrelier a travaillé dès l'âge de 13 ans. D'abord dans une boulangerie, puis dans une charcuterie : "C'était très dur. Quand on tue les bêtes, les hommes deviennent durs", souligne-t-il. Finalement, une opération des oreilles va changer son parcours professionnel : "Ce que vous n'imaginiez pas possible le devient", confie-t-il.

Un patron pas comme les autres. Recouvrant l'ouïe, Jean-Claude Bourrelier monte alors sa première boutique de bricolage… jusqu'à constituer une entreprise de 5.000 salariés. "Au départ quand vous n'avez pas d'études, quand vous avez pas d'argent, c'est vrai que vous êtes regardé différemment. Et ce regard m'a particulièrement motivé", explique Jean-Claude Bourrelier. Son parcours en fait un patron pas comme les autres selon lui : "Moi naturellement, je n'ai pas changé de milieu, et je reste un peu plus en retrait par rapport à mes collègues patron."