De 156 à 1.923 euros : les Européens inégaux face au Smic

  • A
  • A
De 156 à 1.923 euros : les Européens inégaux face au Smic
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

SALAIRE - Alors que le salaire minimum britannique a connu vendredi une augmentation de 7,5%, la situation reste très contrastée dans les pays européens. 

Ce n'était pas un canular. Vendredi 1er avril, le salaire minimum en Grande-Bretagne a connu un bond de 7,5%, passant à 7,20 livres brut de l'heure (9,20 euros). Une nouvelle hausse de 40% sur cinq ans est par ailleurs programmée, promettant au Smic horaire britannique de dépasser le niveau de son équivalent français. Et de se retrouver parmi les salaires minimum les plus élevés d'Europe.

156 euros en Albanie, presque 2.000 au Luxembourg. Ceux-ci sont en effet très disparates, s'échelonnant de 156 à 1.923 euros bruts mensuels, selon les derniers chiffres d'Eurostat. C'est en Albanie que le Smic est à 156 euros, suivi de la Bulgarie (215 euros) et de la Serbie (234 euros). De leur côté, les Luxembourgeois peuvent se vanter d'avoir le salaire minimum le plus élevé, loin devant les Irlandais (1.546 euros) et la Grande-Bretagne (1.529 euros). La France, elle, pointe à la septième position avec ses 1.467 euros bruts mensuels. On retrouve dans le ventre mou de ce classement des pays comme le Portugal (618 euros) ou l'Espagne (764 euros).

Des Smic qui varient selon l'âge et l'expérience. Les comparaisons restent cependant hasardeuses car certains pays ont fait le choix d'opter pour des salaires minimum modulables, à l'instar de la Belgique. Dans le plat pays, le Smic est en effet fixé par les conventions collectives. Son montant dépend de la fonction, mais aussi de l'âge et de l'ancienneté des salariés. L'Irlande et la Grèce ont opté pour des systèmes similaires, moins avantageux pour les salariés de moins de 25 ans.

Coupe sèche en Grèce. Si, globalement, la tendance est à une hausse ininterrompue, quoi que parfois faible, du salaire minimum, certaines courbes jouent au yo-yo. Ainsi celle du Smic britannique, abaissé trois fois depuis 2009, ou de celui de la République Tchèque, qui a connu deux diminutions. Parfois, ces coupes illustrent les difficultés économiques du pays, comme c'est le cas en Grèce. En 2012, alors que le pays était touché de plein fouet par la crise, le salaire minimum y est passé de 877 à 684 euros bruts mensuels.

Enfin, certains pays n'ont pas de Smic, comme le Danemark,  l'Italie, Chypre ou l'Autriche. Et l'Allemagne n'a introduit le sien qu'au 1er janvier 2015.