Date fixée pour le procès en appel sur les algues vertes

  • A
  • A
Date fixée pour le procès en appel sur les algues vertes
Partagez sur :

Le dossier opposant l'Etat et des associations sur la prolifération des algues vertes en Bretagne sera examiné le 3 novembre.

La question de la nocivité des algues vertes a été relancée cet été après la mort en juillet d'un cheval sur une plage des Côtes-d'Armor. Un chauffeur transportant ces algues est par ailleurs décédé à la même période, et sa mort a suscité de nouvelles interrogations. Cependant, avant même ces faits récents, une procédure sur le sujet opposait déjà les pouvoirs publics à des associations.

Rappel: en première instance, en octobre 2007, l'Etat avait été jugé responsable de la prolifération des algues vertes sur le littoral breton par le tribunal administratif de Rennes. Il avait été condamné à verser 2.000 euros de dommages et intérêts à Eau et rivières de Bretagne. Il avait également été condamné à verser un euro symbolique à cette association ainsi qu'à deux autres qui dénonçaient ensemble son laxisme en matière de protection de l'eau.

Cependant, le ministère de l'Ecologie a fait appel. Et c'est le 3 novembre prochain que la cour administrative d'appel de Nantes examinera ce dossier.

Le débat sur ces algues, dont la prolifération est favorisée par les rejets de nitrates dans l'eau dus à l'agriculture intensive, est un phénomène vieux de 30 ans. Leur toxicité à été reconnue récemment par les autorités.