CroissancePlus : "les entreprises ne demandent pas de cadeau"

  • A
  • A
CroissancePlus : "les entreprises ne demandent pas de cadeau"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le président de cette association d'entrepreneurs s'est dit prêt à relever le défi du "pacte de responsabilité" proposé par François Hollande.

INTERVIEW E1 - Alors que, lors de ses voeux télévisés aux Français, François Hollande a proposé un "pacte de responsabilité" aux entreprises, Stanislas de Bentzmann, le président de CroissancePlus, une association professionnelle d'entrepreneurs, s’est dit prêt à relever le défi mardi, au micro d’Europe 1. "Les entreprises ne demandent pas de cadeau mais un cadre compétitif", a-t-il expliqué.

>> A LIRE AUSSI - Hollande a-t-il opéré un "tournant social-libéral" ?

François Hollande a proposé un système "fondé sur un principe simple : moins de charges sur le travail, moins de contraintes sur leurs activités et, en même temps, une contrepartie, plus d'embauches et plus de dialogue social". "Nous avons besoin d'un cadre compétitif, on l'attend. Nous portons trop de charges sociales, d'impôts, de rigidité. Si la France veut une économie qui marche et qui embauche, elle doit libérer le carcan qui pèse sur les entreprises", a confirmé Stanislas de Bentzmann. Assurant que "c'est la volonté de la très grande majorité des entreprises de ce pays" que de jouer le jeu du cotiser moins pour embaucher plus.

Dans le détail, "ce qu'a proposé l'ensemble des organisations patronales, c'est s'engager sur un million d'emplois supplémentaires, on a parlé de trois à cinq ans. Mais on ne sait pas ce que va proposer le président, on ne peut pas s'engager sur quoi que ce soit sans avoir les détails...", a précisé Stanislas de Bentzmann. Sur le fond, le président de CroissancePlus, s’est montré plutôt optimiste : "C'est le moins que l'on puisse attendre de notre gouvernement : qu'il s'intéresse à ce problème majeur qui est de savoir comment fonctionne notre économie, comment les entreprises réussissent à se développer pour embaucher."