Crise du lait : nouvelle réunion lundi midi sur les actions face à Lactalis

  • A
  • A
Crise du lait : nouvelle réunion lundi midi sur les actions face à Lactalis
@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

Le président de la FNSEA prédit une importante mobilisation nationale des producteurs de lait, dont les modalités restent à définir. 

Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, a prédit dimanche soir une importante mobilisation nationale des producteurs laitiers face au groupe Lactalis, dont les modalités restent à arrêter lundi midi lors d'une nouvelle réunion téléphonique.

"Dans l'ensemble des régions". "Après la déception de vendredi, une grosse mobilisation est en préparation dans l'ensemble des régions", a déclaré Xavier Beulin, s'exprimant à la fois pour la FNSEA, la FNPL et les JA, à l'issue d'une concertation téléphonique entre les producteurs. Un peu plus tôt dans la journée, les trois organisations syndicales agricoles avait annoncé le lancement lundi d'un "mot d'ordre national" pour tenter de faire plier le géant Lactalis dans les négociations sur le prix du lait. Une nouvelle réunion téléphonique est d'ores et déjà prévue demain à 12 heures "pour acter les différents rassemblements et sites qui feront l'objet d'actions", a indiqué Xavier Beulin.

Pas avant lundi soir ? Les mobilisations pourraient notamment se traduire par des manifestations devant les différents sites de production de Lactalis, a ajouté le représentant syndical. "Il ne s'agit pas de faire n'importe quoi et de partir tout azimuts. Les agriculteurs veulent agir dans un esprit de responsabilité, mais seront aussi très fermes", a expliqué Xavier Beulin. La plupart des actions ne devraient pas débuter avant lundi soir, même si certaines régions ont décidé "sans attendre d'aller dès demain faire des opérations de stickage sur certains lieux de ventes et d'aller à la rencontre directe des consommateurs" pour être transparent vis-à-vis des coûts de production et de la formation des prix de vente "et les sensibiliser aux actions que nous menons", a détaillé le responsable syndical, sans préciser dans quelles régions ces opérations auront lieu.