Comment savoir que le produit que j'achète a bien été fabriqué en France ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La septième édition du Salon du Made in France réunira 500 exposants de samedi à lundi à Paris. Mais savez-vous vraiment bien reconnaître un produit fabriqué en France ?

EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

Le Salon du Made in France ouvre samedi au Parc des Expositions à Paris. L'occasion de se demander si les produits "made in France" se vendent vraiment, mais aussi comment être certain que l'on achète bien un produit entièrement fabriqué dans notre pays. Europe 1 vous explique tout.

Comment s'y retrouver dans les labels ?

"Origine France Garantie" est le label le plus connu, mais aussi le plus fiable. Et pour cause, c'est celui qui possède le cahier des charges le plus rigoureux. "Les produits doivent satisfaire à deux critères simples : être totalement fabriqués en France, et qu'au moins 50% de la valeur des composants du produit doit être acquise en France", précise le créateur du label, Yves Jégo, samedi matin sur Europe 1. "Ce label s'applique à toutes sortes de produits : des voitures, des produits alimentaires, un train, etc", explique-t-il. "On a 600 entreprises qui ont déjà fait la démarche pour obtenir le label. Quelque 3.000 gammes de produits sont aujourd'hui garanties."

Le label "Entreprise du Patrimoine Vivant" est une marque de reconnaissance de l'État pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire d'excellence, comme Armor Lux et ses célèbres marinières par exemple. 

Certains territoires mettent en avant le label "Terre Textile", qui garantie que 75% de la production d'un article a été réalisé en France. Il existe dans les Vosges, en Auvergne Rhône Alpes ou en Alsace.

Il y a aussi les appellations "Made in France", "Fabriqué en France", "Produit Français"… Elles obligent le fabricant à justifier l'origine de son produit.

Peut-on vraiment faire confiance à ces appellations ?

Non, selon Fabienne Delahaye, la fondatrice du salon du "Made in France". Elle souhaite que "la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) ait un peu plus de moyens pour pouvoir contrôler toutes les entreprises". "Ainsi, les consommateurs qui souhaitent que les entreprises travaillent en transparence puissent acheter en toute connaissance de cause", explique-t-elle au micro d'Europe 1.

Les consommateurs doivent d'ailleurs se méfier du simple drapeau tricolore posé sur le coin d'un emballage : ça ne garantit en rien que le produit en question a vraiment été fabriqué en France. Pour rappel, indiquer une origine trompeuse, c'est une infraction qui peut être sanctionnée de deux ans de prison et de 37.500 euros d'amende.

Les produits "made in France" séduisent-ils vraiment les acheteurs ?

Il est compliqué d'obtenir des données chiffrées. Des sondages indiquent toutefois que les Français sont très majoritairement prêts à payer plus cher les produits fabriqués en France. Et visiblement, ils passent à l'acte : c'est ce qui ressort de la toute première enquête réalisée auprès des entreprises à l'occasion du Salon. "Pour 62% d'entre elles, c'est un argument clé qui a un impact direct sur les ventes. Ça veut dire que les consommateurs joignent le geste à la parole", se réjouit Fabienne Delahaye.

"Quand un consommateur achète un maillot de l'équipe de France à 80 euros, et qu'il a été fabriqué pour 3 euros en Thaïlande, il se dit que de grosses marges sont faites sur son dos. Et que si le même maillot était fabriqué en France, il serait vendu 60 euros, donc moins cher que celui qui a été importé. L'exigence française de respect des normes n'implique pas forcément un prix plus élevé, mais une qualité plus grande"