Comment RTE a évité la coupure d'électricité géante

  • A
  • A
Comment RTE a évité la coupure d'électricité géante
Pour suppléer les centrales électriques, les éoliennes et l'énergie solaire ont été mises à contribution. @ AFP
Partagez sur :

La longue vague de froid qui a frappé la France prend fin sans que notre système électrique n'ait connu de coupure. Pour parvenir à ce résultat, RTE a dû réaliser un travail d'équilibriste. 

C'est un véritable travail d'orfèvre réalisé par RTE : aucune coupure d'électricité n'a frappé le pays pendant cette vague de froid qui a pourtant mis à rude épreuve notre système électrique alors que six réacteurs nucléaires sont à l'arrêt. Pour parvenir à un tel résultat, la société qui gère le transport de l'électricité a jonglé avec tous les moyens disponibles, selon le bilan publié vendredi. 

Acheter de l'électricité à nos voisins. Les chiffres sont éloquents : pendant trois jours de cette vague de froid - 18, 19 et 20 janvier -, la France a été dans le rouge, avec près de 94.000 Mégawatts consommés à 19 heures alors qu'on ne pouvait en produire au maximum que 90.000. On a donc acheté de l'électricité à nos voisins européens, Espagne en tête, suivie de la Belgique et de l'Allemagne. 

L'éolien et le solaire battent des records. Mais ce n'est pas tout. Nos énergies renouvelables ont également permis d'éviter la coupure géante. Le mercredi 18 janvier, à 8 heures du matin, nos éoliennes ont produit par exemple l'équivalent de l'électricité produite par cinq réacteurs nucléaires. Ce même jour, à 12h, l'énergie solaire a également battu un record avec 3.900 MW, soit l'équivalent de la production de quatre petits réacteurs nucléaires. 

Entreprises et particuliers également concernés. RTE a aussi eu recours à ce qu'on appelle "l'effacement". Des entreprises ou des particuliers volontaires acceptent de baisser leur consommation contre une ristourne sur leur facture. Cela a permis mercredi 25 janvier d'effacer l'équivalent de la consommation électrique de Paris. 

Les écogestes spontanés des citoyens sont impossibles à chiffrer pour l'heure, mais ils ont sans doute également permis de baisser la consommation globale. Plus d'un Français sur deux déclare avoir modifié ses habitudes pendant la vague de froid. 

Vos écogestes préférés

Voici les gestes qu'ont préféré les Français pour réduire leur consommation électrique durant cette vague de froid, selon un sondage réalisé par RTE :

1. Décaler le fonctionnement de la machine à laver ou du lave-vaisselle après 20h (80%)

2. Eteindre les appareils en veille (73%)

3. Baisser le chauffage (71%)

4. Charger son téléphone portable en dehors des heures de pointe et débrancher son chargeur le reste du temps (69%)