Code du travail : "FO n'appelle pas à manifester le 21 septembre"

  • A
  • A
Code du travail : "FO n'appelle pas à manifester le 21 septembre"
"Ce n'était pas les grandes foules", a estimé Jean-Claude Mailly au sujet de la mobilisation du 12 septembre.@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Par ailleurs, Jean-Claude Mailly a dit ne pas regretter de ne pas avoir manifesté mardi aux côtés de la CGT.

"Le bureau confédéral de FO n'appelle pas à manifester le 21 septembre" contre la réforme du code du travail aux côtés de la CGT, a annoncé mercredi le secrétaire général de Force Ouvrière Jean-Claude Mailly. Le secrétaire général de FO a rappelé qu'il y avait dans la réforme du Code du travail "des éléments de régression sociale importants" mais a affirmé qu'il ne s'agissait pas "d'un coup d'Etat social". 

Mardi, ce n'était "pas les grandes foules". Interrogé lors de l'émission Ecorama, diffusée sur le site Boursorama, Jean-Claude Mailly a ajouté toutefois ne pas exclure la possibilité que des fédérations et des unions départementales FO se joignent aux cortèges, comme ce fut le cas mardi lors de la première journée de mobilisation contre la réforme du Code du travail initiée par la CGT et que Force ouvrière n'avait pas souhaitée rejoindre.  "On ne regrette pas de ne pas avoir manifesté", a commenté Jean-Claude Mailly, estimant que "la mobilisation d'hier était inférieure aux attentes de la CGT". "Ce n'était pas les grandes foules", a-t-il ajouté. 

224.000 manifestants, selon le gouvernement. La CGT a revu à la hausse mercredi son évaluation de la mobilisation mardi, évoquant le chiffre de près de 500.000 personnes, contre 400.000 la veille. Le ministre de l'Intérieur, lui, a recensé 224.000 manifestants à travers le pays. Ces chiffres sont comparables à ceux de la première manifestation anti-loi El Khomri, le 9 mars 2016, qui avait rassemblé 224.000 personnes selon l'Intérieur, contre 450.000 pour la CGT.


SUD se joint à la CGT.
De son côté, le syndicat Solidaires se joint à l'appel de la CGT à manifester le 21 septembre après le "large succès" de la mobilisation de mardi, selon un communiqué publié mercredi. "Il est indispensable d'amplifier la mobilisation et de poursuivre les actions engagées le 12 septembre, aussi nous appelons l'ensemble des salarié-es à manifester et à se mettre en grève massivement le 21 septembre", plaide ce syndicat, qui demande le retrait des ordonnances.