Chômage : où en est le plan "500.000 formations" ?

  • A
  • A
Chômage : où en est le plan "500.000 formations" ?
L'Etat, les régions ou encore Pôle Emploi ont effectué un travail précis pour cibler les secteurs du marché du travail en tension.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Le gouvernement espère porter à un million le nombre de demandeurs d'emplois formés depuis 2015. Jusqu'à présent, deux tiers des chômeurs concernés ont pu retrouver un emploi en six mois.

Les chiffres du chômage pour le mois de juillet seront publiés mercredi soir. Parmi les dispositifs mis en place par François Hollande, début 2016, pour lutter contre le chômage, notamment de longue durée, le plan "500 000 formations supplémentaires" doit porter à un million le nombre de demandeurs d’emplois formés depuis 2015.

Une augmentation de 62 %. Au ministère du Travail, on assure qu’ "on tient le rythme !" Sur le premier semestre 2016, les inscriptions en formation ont augmenté de 50%. Une tendance qui s'est même amplifiée cet été : en juillet, elles ont bondi de 62% par rapport à 2015.

Marché du travail. La nouveauté avec ce plan, c'est que tous les acteurs - l'Etat, les régions ou encore Pôle Emploi - ont effectué un travail précis pour cibler les secteurs en tension sur le plan local, bassin d'emplois par bassin d'emplois, afin d’éviter de multiplier les formations qui ne trouveront pas de candidats. Pour l'instant, le taux de retour à l’emploi avoisine les 65%, c’est à dire que les deux tiers des demandeurs d'emploi formés retrouvent un travail dans six mois. 

Des métiers en évolution. Ces formations concernent des métiers classiques comme les services à la personne, le tourisme ou l'industrie. Ce sont très souvent des métiers qui évoluent. Ainsi, par exemple, on peut désormais demander à un électricien de savoir gérer la domotique ou les compteurs numériques. Dans le bâtiment, il faut connaître les nouvelles normes d'isolation, etc.

Former... les formateurs. Pôle Emploi et les instituts de formation ont eux aussi dû s'adapter, car avec ces objectifs très élevés, il a même fallu former... des formateurs. 130 personnes seront donc recrutées par l' Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) cette année.