Chômage : encore "difficile", dit Bertrand

  • A
  • A
Chômage : encore "difficile", dit Bertrand
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le ministère du Travail doit publier les derniers chiffres du chômage jeudi soir.

Juste avant le deuxième tour de la présidentielle, les derniers chiffres du chômage sont attendus jeudi soir aux alentours de 18 heures. D'après les syndicalistes et les économistes, on peut d'ores et déjà s'attendre à une aggravation de la situation, notamment après le second tour.

"Ça va faire mal"

Interrogé sur LCI jeudi matin, le ministre du Travail, Xavier Bertrand a reconnu que "la situation reste difficile" et que "des réformes d'envergure" sont nécessaires. " On ne va pas se contenter de cette trajectoire, il faut faire beaucoup plus et beaucoup mieux en termes de résultat", a-t-il dit. Mais il a cependant relativisé en assurant que le premier trimestre serait "meilleur" que le dernier de 2011.

"C'est un grand classique, avant chaque élection (...) on peut parler de bombe à retardement. Il y aura un afflux de demandeurs d'emploi supplémentaires au second semestre, ça va faire très mal", a expliqué de son côté Pierre Ferracci, expert en relations sociales, jeudi sur RMC.

Un niveau record en février

En février, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité en France métropolitaine avait progressé pour le dixième mois consécutif atteignant 2.867 millions de personnes, soit 6.200 de plus qu'en janvier. Et le taux de chômage de la zone euro avait atteint un niveau record : 10,8% de la population active. Un taux jamais atteint en 25 ans.

La France accusait, pour sa part, un taux de chômage de 10%, alors que Nicolas Sarkozy s'était engagé, en 2007, à ramener ce taux à 5% à l'issue de son quinquennat. Cinq ans plus tard, le taux de chômage de l'Hexagone est comparable à celui de la fin des années 1990, où il oscillait au-dessus de la barre des 10% entre 1993 et 1999 selon les chiffres de l'Insee. Et d'après l'institut, ce taux pourrait dépasser le seuil des 10% d'ici la rentrée de septembre.

L'emploi reste une préoccupation majeure pour la population française. D'après le baromètre Viavoice-BPCE pour les Echos et France Info, publié jeudi, pour 31% des Français, l'emploi devrait être le sujet prioritaire de cette campagne d'entre-deux-tours. Le pouvoir d'achat arrive seulement en deuxième position.