Entreprises : vers un seul type de "jour" ?

  • A
  • A
Entreprises : vers un seul type de "jour" ?
La simplification passe aussi par le fait de redéfinir certains concept de base du monde de l'entreprise.@ Maxppp
Partagez sur :

CHOC DE SIMPLIFICATION - Pour l’instant, cinq types de journées différentes permettent de calculer les sommes de congés payés.

Le choc de simplification, c'est l'un des grands chantiers de François Hollande pour améliorer la compétitivité des entreprises françaises. Les premières mesures doivent être adoptées mardi après-midi à l'Assemblée Nationale. Ces mesures se doivent d’être concrètes, pour faciliter la vie des entreprises. L’une d’elle est particulièrement attendue : la redéfinition de la journée de travail pour les entreprises.

>> LIRE AUSSI - Simplification : 50 mesures pour les entreprises

Impossible d’y voir clair. On trouve pour l’instant cinq dénominations pour parler d’une même journée : le jour calendaire, le jour ouvrable, le jours ouvré, le jour franc et le jour travaillé. “Les jours calendaires, ce sont les sept jours de la semaine, les jours ouvrables, tous les jours sauf le dimanche, les jours ouvrés, les cinq jours travaillés dans l’entreprise. Dans les commerces, les gens peuvent travailler du mardi au samedi. Ainsi, du mardi au samedi, ce sont des jours travaillés, mais les jours ouvrables sont toujours du lundi au samedi”, explique à Europe 1, Brigitte Dubois experte comptable de Saint-Etienne et directrice d’Exco-Loire. “C’est une bonne chose si on simplifie ces définitions”, convient-elle.

>> LIRE AUSSI - Feuille de paie : Simplifier, pas si simple...

Plus simple pour les calculs. Le fait est que pour l’instant, chaque typologie a une conséquence sur le calcul des jours de RTT et de congés payés ou sur les délais de paiement. Dans le cadre de la simplification, l’objectif est donc de tout fondre dans une seule typologie qui sera le jour ouvrable. Cela permettra de calculer les congés payés beaucoup plus facilement. Les salariés n’auront donc plus cinq semaines de vacances, mais trente jours de congés payés, ce qui concrètement ne change rien pour eux.

>> LIRE AUSSI - Immobilier, loin du choc de simplification

Simplification. Cela dit, en terme de gestion pour les entreprises, la tâche sera beaucoup moins lourde. Dans l’entreprise, “c’est un poste à mi-temps que de traiter ces problématiques. La partie dédiée à la complexité du système et au fait de mettre à jour ses connaissances, ça complique énormément les choses”, reconnaît Brigitte Dubois.

Généralement, les PME ne savent pas gérer toutes ces complexités, ce qui arrange bien les experts comptables, dont Brigitte Dubois fait partie. Heureusement, selon elle, “on ne pourra pas simplifier le travail administratif de l’entreprise tant qu’on fera des lois d’une telle complexité.”