Chine : les petits investisseurs dans la tourmente

  • A
  • A
Chine : les petits investisseurs dans la tourmente
@ JOHANNES EISELE / AFP
Partagez sur :

En Chine, les petits porteurs qui constituent 80% des investisseurs sont aussi concernés par la panique boursière.

La Bourse de Shanghaï enchaîne les pertes comme elle enfilerait des perles : -11% la semaine dernière, -8,5% lundi avant d'embrayer sur un -6% à son ouverture mardi. Et si les gros investisseurs ont beaucoup à perdre, les petits porteurs chinois sont eux aussi inquiets. La Bourse est pour beaucoup de retraités un moyen de compléter des pensions trop maigres, voire de les remplacer quand elles sont inexistantes. Or, depuis deux mois, les places chinoises dévissent et sont même tombées sous leur niveau de décembre 2014.  

Les signaux... dans le vert. Au contraire des Bourses européennes où les investisseurs sont institutionnels, en Chine, 80% des 90 millions d'investisseurs sont des petits porteurs. Réunis à Pékin dans des salles où sont affichés les cours, ils passent ainsi leur journée assis en grignotant quelques biscuits ou en buvant quelques gorgées de thé de leur thermos. Sur les panneaux lumineux, le vert domine. Mais dans l'ancien Empire du milieu, cela signifie que la bourse est à la baisse, les hausses étant affichées en rouge, symbole de chance en Chine.

Vous avez dit "argent facile" ? Depuis juin et la première chute des Bourses chinoises, l'angoisse domine chez ces personnes qui pensaient gagner de l'argent facilement. Depuis quelques années, les Chinois ont en effet développé une passion pour les marchés boursiers. A défaut de s'éprendre des casinos, dans un pays où les jeux d'argent sont interdits. Pékin, de plus, a poussé aux investissements. Suite à la chute du marché immobilier chinois, après des années de surchauffe, le gouvernement a vu là un moyen de financer l’essor du secteur privé.

La censure à l'oeuvre. Pékin tente de contenir la panique des petits investisseurs. Que ce soit les journaux ou les chaînes de télévision, aucun média ne fait ses gros titres sur la crise boursière. La censure est bien sûr passer à l'oeuvre, partant du principe que si on n'en parle pas, cela n'existe pas.

>> Au fait, qui a eu l'idée d'inventer la Bourse ? 


Qui a eu l'idée d'inventer la Bourse ? par Europe1fr