Chiffres du chômage : une baisse à relativiser

  • A
  • A
Chiffres du chômage : une baisse à relativiser
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Si une tendance à la stabilisation voire à la baisse semble se confirmer de mois en mois, le nombre de cessations d'inscription pour défaut d'actualisation est au plus haut depuis août.  

Forte baisse du chômage au mois de janvier. Les chiffres qui sont tombés mercredi indiquent qu'il y a 27.900 eu demandeurs d'emplois en moins le mois dernier, soit un recul de 0,8%. Et cela principalement sur la catégorie A, c'est à dire les chômeurs qui n'ont pas du tout travaillés en janvier. Des chiffres encourageants mais qui sont malgré tout à relativiser. 

10.000 cessations d'inscription en plus pour défaut d'actualisation. Principalement car il y a eu plus de chômeurs que d'habitude qui ne se sont pas inscrits. Et ce sans raison. On note ainsi 10.000 cessations d'inscription en plus pour défaut d'actualisation, un chiffre au plus haut depuis le mois d’août - un moment où les chômeurs peuvent avoir tendance à oublier de s'inscrire, pendant l'été. Et pas d'explication du coté de Pôle Emploi. On y estime que le processus d'actualisation a été normal, notamment du point de vue de la relance. Le même nombre de SMS aurait été envoyé aux chômeurs pour les inviter à se réinscrire.

Une hausse de 2% sur un an. Pour avoir une idée plus juste de la tendance, le ministère invite à regarder les chiffres de l'emploi sur une période plus large. Sur trois mois, le nombre de demandeurs d'emploi est ainsi en baisse dans les même proportions qu'en janvier. C'est assez logique puisque la hausse de décembre avait annulé la baisse de novembre. Sur un an, le chômage est toujours cependant en très nette hausse de près de 2%. Ce qui est certain, c'est que les chiffres des derniers mois montrent que le chômage semble avoir touché son point haut. Une tendance à la stabilisation voire à la baisse semble bien se confirmer de mois en mois, même si c'est un peu erratique.