Chauffage : près de la moitié des jeunes se restreignent sur leur consommation

  • A
  • A
Chauffage : près de la moitié des jeunes se restreignent sur leur consommation
Partagez sur :

ASTUCES - En difficulté pour payer leurs factures de chauffage, 45% des 18-34 ans se restreignent pour limiter son coût.

C'est un sujet majeur tous les ans pour les Français. D'après le rapport du médiateur de l'énergie publié ce mardi, 73 % des ménages français continuent de juger leur consommation d'énergie comme un sujet de préoccupation important. Et même si l'hiver dernier a été un des plus doux depuis 1990, près de 45 % des jeunes se restreignent sur le chauffage.

1 degré en moins pour 7% d'économies. Si près d'un jeune sur deux essaye de faire baisser la facture, les différentes techniques sont à la portée de tous. Ainsi, de nombreux jeunes préfèrent régler leur chauffage sur 17 ou 18 degrés seulement, au lieu de 20 ou 21. Une baisse anodine en apparence qui peut rapporter gros puisque un degré de moins, c'est 7 % de consommation économisée. "Je ne chauffais que la pièce à vivre, je ne pouvais pas me permettre de chauffer les autres pièces. Dans la chambre, il ne faisait que 8 ou 11 degrés en fonction de la température extérieure. Dans le séjour, la seule pièce chauffée, il faisait entre 15 et 17" explique Maréva, qui quitte un F2 parisien. Malgré la technique, sa facture ne descendait pas en dessous des 100 euros annuels.

La bouillotte comme chauffage. D'autres, comme Benjamin, en viennent au système D ou au bricolage : "J'ai des fenêtre qui ne sont pas du double-vitrage alors j'ai fait un peu de colmatage comme je pouvais. Ma petite botte secrète, c'est la bouillotte que je viens d'acheter. Je la mets dans le dos et ça permet de passer la nuit au chaud".

5% exposés à des sanctions. Malgré ces astuces, un jeune sur cinq chez les moins de 35 ans a eu du mal à payer sa facture l'an passé. 5 % d'entre eux ont même subi des sanctions allant de la réduction de puissance de l'électricité à la coupure pour impayé.