Cette agence de l’Etat qui va disparaître

  • A
  • A
Cette agence de l’Etat qui va disparaître
@ Maxppp
Partagez sur :

L’Agence Nationale de Service à la Personne est l’une des premières victimes de la rigueur. Fin 2013, elle va disparaître.

Diminuer le train de vie de l’Etat, rogner les subventions aux collectivités, reporter certains grands projets, voilà les solutions apportées par le gouvernement pour économiser neuf milliards d’euros sur le fonctionnement de l’administration. 

Concrètement, cela se traduit par exemple par la disparition de structures jugées obsolètes. C’est le cas de l’Agence Nationale du Service à la Personne (ANSP).

Créé en 2005, cette agence avait notamment pour fonction d’organiser les offres de services à la personne, un secteur auquel avait recours 17% de la population en 2011 d’après un rapport de l’agence.

Problème : après avoir rempli sa mission, cette agence n’est plus jugée utile par sa ministre de tutelle, Sylvia Pinel, en charge du commerce et de l’artisanat. Obsolète, elle devrait disparaître à la fin de l’année 2013. “Le secteur des services à la personne a aujourd’hui atteint une maturité suffisante”, explique la ministre.

Huit millions d’euros économisés. Malgré la suppression de l’agence, les compétences ne disparaîtront pas. Elles devraient être rattachées directement à la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS), une administration à cheval entre le ministère du commerce et de l’artisanat et celui du redressement productif.

La moitié des employés de l’ANSP, une vingtaine de fonctionnaires et de contractuels, seront récupérés par la DGCIS, l’autre moitié a déjà été reversée dans d’autres ministères. La disparition de l’agence permettra tout de même une économie de huit millions d’euros.

Un service en stand-by. Le site Internet de l’agence annonce dors et déjà sa fermeture prochaine. Ses forums et comptes personnels sont suspendus depuis le 12 août dernier. On peut cela dit encore y trouver des informations relatives aux services à la personne, en attendant la création d’une nouvelle plate-forme.

------------------------------------------------------------------------------------------------

>> A lire également sur Europe1.fr

Budget 2014 : comment économiser neuf milliards ?

Cette agence de l’Etat qui va disparaître

Le déficit va quand même augmenter en 2014

Budget 2014 : les entreprises gagnantes, et les autres

• Impôts 2014 : comment épargner les (petits) contribuables

• Des résidences d'ambassadeurs à vendre

Budget 2014 : Ayrault annonce 15 milliards d'économies

• Impôt : la "décote" revalorisée de 5%