Budget : Bercy a douze pistes d'économies pour 2017

  • A
  • A
Budget : Bercy a douze pistes d'économies pour 2017
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Selon le journal Les Echos, Bercy envisagerait 12 postes possibles d'économies dont quatre dépendant des collectivités locales.

Bercy a trouvé 12 pistes d'économies pour 2017, selon une information dévoilée jeudi par le journal Les Echos. Ces douze thèmes devraient faire l'objet de rapports spécifiques de la part d'inspections des différents ministères, puis présentés en mars au Parlement pour être intégrés au budget de l'année suivante. Au total le gouvernement doit trouver 14 milliards d'euros en 2017 pour réaliser le plan de 50 milliards sur trois ans promis à Bruxelles. 

Collectivités locales sollicitées. Dans un document nommé "revue des dépenses" et qui figure dans les annexes du projet de loi de finance 2016, le gouvernement indique douze "thèmes" où des économies sont possibles dont quatre liés aux collectivités locales. Les budgets annexes des collectivités locales et de leurs syndicats, leur fonction achats, la gestion du fonds de compensation de la TVA sur les dépenses d'investissements et le patrimoine des collectivités seront examinés, pour un enjeu estimé au total à 37 milliards d'euros.

Sport et sécurité sociale... Autres pistes d'économie, le pilotage de la masse salariale des agences et opérateurs de l'Etat (17 milliards d'euros), ou l'optimisation des interventions en faveur du sport (13 milliards d'euros). Les organismes de la sécurité sociale devraient également être mis à contribution via des économies dans les transports sanitaires (4,2 milliards d'euro) ou les soins à l'étranger des assurés (1 milliards d'euros).

... sans oublier les fonctionnaires. Enfin d'autres économies sont envisagées pour la formation initiale des fonctionnaires (250 millions), la gestion des aides agricoles de la politique agricole commune par l'agence des services de paiement (250 millions), la mutualisation des forces d'hélicoptères (200 millions) ou sur les zones franches d'activité (90 millions).