Budget 2015 : finalement Bruxelles n'épingle personne

  • A
  • A
Budget 2015 : finalement Bruxelles n'épingle personne
François Hollande et Matteo Renzi échappent aux remontrances européennes.@ Reuters
Partagez sur :

BONS POINTS - Après les atermoiements autour des budgets français et italiens, Bruxelles a fini par valider les plans de tous les Etats membres.

L'info. La Commission européenne a validé mardi les projets de budget 2015 présentés par la France et l'Italie, modifiés in extremis pour accentuer la réduction de leurs déficits. Un communiqué du vice-président de la Commission, Jyrki Katainen, explique mardi que l'exécutif européen n'a pas été en mesure d'identifier "des cas sérieux de non-conformité" et qu'il n'émettra par conséquent aucun jugement négatif.

>> VIDÉO : L'analyse d'Eric Le Boucher sur le réajustement du budget français 



Budget : économies supplémentaires pour...par Europe1fr

Du nouveau depuis 2013. Depuis 2013, les pays de la zone euro sont tenus de présenter leurs projets de budget pour l'exercice fiscal suivant au plus tard le 15 octobre et la Commission a ensuite deux semaines pour rendre son avis. Les discussions des derniers jours entre Bruxelles, Paris et Rome ont conduit les gouvernements français et italien à annoncer lundi des mesures supplémentaires de réduction des déficits.

La Commission européenne a indiqué mardi n'avoir identifié aucun "dérapage sérieux" dans les projets de budget des 18 pays de la zone euro, et ne va demander à aucun Etat membre de revoir sa copie, notamment la France et l'Italie qui étaient sur la sellette.

>> LIRE AUSSI - La France fera 3.6 milliards d'économie en plus

Sapin se félicite. "Nous avons eu un dialogue constructif avec la Commission européenne, que nous allons poursuivre. Nous devons trouver collectivement les moyens d'une reprise économique dans l'ensemble de la zone euro", a indiqué le ministre français des Finances, Michel Sapin.

Pour autant, Bruxelles maintient la pression sur les Etats. "Tout manquement ou risque sera clairement mis en évidence à ce moment. Toute nouvelle étape dans le suivi du pacte de stabilité sera décidée plus tard, en prenant en compte les prévisions économiques d'automne de la Commission et ses opinions sur les projets de budget", a prévenu Jyrki Katainen dans son communiqué. Bruxelles rendra publiques ses nouvelles prévisions économiques le 4 novembre.