BlackBerry : retour sur trois jours de bug

  • A
  • A
BlackBerry : retour sur trois jours de bug
La panne géante a touché une large partie des utilisateurs de BlackBerry dans le monde.@ Reuters
Partagez sur :

Le fabricant RIM a connu une panne sans précédent qui a touché des millions d’utilisateurs.

Le groupe canadien Research in Motion (RIM) a connu durant près de 4 jours une panne gigantesque qui a affecté le réseau mondial de son téléphone multifonctions BlackBerry, victime d'engorgement.

Que s’est-il passé ? Le service du téléphone multifonctions BlackBerry a connu entre lundi et jeudi la plus longue panne de son histoire. Le bug, quasi-mondial, a touché la messagerie texte et le navigateur internet des BlackBerry, fabriqués par le groupe canadien Research in Motion (RIM).

Quelle est l’origine du bug ? C’est une panne de commutateur, un serveur névralgique situé au cœur du réseau, qui a provoqué l’engorgement de messages à l’origine du bug mondial. Localisée en Europe, la panne a eu des retombées en cascade dans le monde entier. Un commutateur de secours devait prendre le relais, mais ce dernier n'a pas fonctionné. RIM a écarté l'hypothèse d'un piratage de son système.

Combien d’utilisateurs touchés ? Le fabricant canadien n'a pas précisé le nombre d'abonnés touchés par la panne. Les spécialistes estiment cependant qu’une large majorité des 70 millions d’utilisateurs dans le monde ont été impactés par l’incident.

Comment a réagi la direction de RIM ? La direction de RIM a fait son mea culpa. "C'est la plus grande panne" dans l'histoire du BlackBerry, a reconnu Mike Lazaridis, l’un des deux dirigeants du fabricant canadien. "C'est vraiment malheureux", a-t-il ajouté, assurant que RIM ferait tout pour "minimiser le risque de voir se répéter une panne de cette ampleur". RIM a présenté ses excuses à la clientèle sur son site et sur sa page Facebook. "Vous dépendiez de nous pour des communications fiables et en temps réel et pour le moment nous ne sommes pas à la hauteur", a regretté le groupe RIM.         

Quelles conséquences pour RIM ? Cette panne se produit à un très mauvais moment pour le pionnier des smartphones. RIM a en effet perdu du terrain ces derniers mois face à ses principaux concurrents, l'iPhone d'Apple et les téléphones fonctionnant sous le système Android de Google. Le groupe canadien a perdu plus de la moitié de sa valeur en Bourse depuis le début de l'année. Il a vu sa chute s'accélérer ces dernières semaines après la publication de résultats en forte baisse, en raison de ventes décevantes de ses produits.

Les dirigeants sont-ils sur la sellette ? Selon le leader des actionnaires mécontents, la banque Jaguar Financial Corporation, au moins 8% des porteurs de titres RIM souhaitent la vente de la société ou un changement à sa tête. Mais selon des analystes, de tels changements ne semblent pas plausibles à court terme, en tout cas pas avant la mise en route du nouveau système d'exploitation QNX attendue dans environ six mois.