L'euro ne semble pas surévalué au vu de sa tendance à long terme et les taux de change ne peuvent pas servir de levier pour assurer une compétititivé à long terme, a estimé mercredi le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel.

"Si vous regardez le contexte historique, le gouvernement allemand considère que l'euro n'est pas surévalué à l'heure actuelle", a déclaré Steffen Seibert au cours d'un point de presse, alors que Paris mène depuis plusieurs jours une offensive pour réclamer des initiatives européennes en matière de politique de change.   Après cette déclaration, l'euro s'est raffermi à 1,3535 dollar contre 1,3506 auparavant.

Le ministre français de l'Economie, Pierre Moscovici, a annoncé mercredi que la France soulèverait la question du niveau de l'euro, qu'elle juge trop fort en ce moment, lors de la réunion de l'Eurogroupe lundi prochain à Bruxelles.