Baisse du chômage : une bonne nouvelle difficile à confirmer ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Si la baisse du nombre de demandeurs d'emploi en septembre valide une amélioration sur le front de l'emploi, elle va être difficile à confirmer dans les mois à venir.

C'est un chiffre spectaculaire tombé mardi soir : entre août et septembre, il y a eu une baisse de 64.000 demandeurs d'emploi de catégorie A (-1,8%), c'est-à-dire sans aucune activité. Il faut remonter à 2001 pour trouver une aussi forte baisse mensuelle.

Une tendance plutôt bonne. Il y a deux signes qui montrent que cette baisse est une très bonne nouvelle. D'abord, elle pourrait avoir un impact sur la confiance. Ensuite, ce chiffre vient confirmer les données de l'Insee : même si c'est limité, il y a bien une amélioration du marché de l'emploi depuis plusieurs mois en France. Cela se voit notamment dans le secteur du bâtiment, où la situation s'améliore.

Des effets à craindre de la baisse des emplois aidés ? Sauf que le gouvernement ne veut plus commenter ces chiffres. Comme de nombreux économistes, il pense que ces données mensuelles ne sont pas assez fiables. C'est là que cette forte baisse est en trompe-l’œil : elle efface simplement deux mois de hausse et elle reste entièrement à confirmer. Le passage de plus de 400.000 emplois aidés en 2017 à 200.000 en 2018 pourrait avoir un impact négatif sur le front de l'emploi dans les mois à venir.