Automobile : accord entre Renault et l'Iran pour une nouvelle co-entreprise

  • A
  • A
Automobile : accord entre Renault et l'Iran pour une nouvelle co-entreprise
Pour Renault, l'Iran est un "marché stratégique". Image d'illustration.@ Jure Makovec / AFP / AFP
Partagez sur :

L'accord prévoit une usine d'une capacité de production de 150.000 véhicules par an et pour la première fois dans le pays, des showrooms et un service après-vente.

Renault a signé en marge du Mondial de Paris un accord lui permettant de lancer une nouvelle coentreprise en Iran, où le groupe entend renforcer sa présence et y accélérer son développement, a annoncé vendredi le constructeur français.

Fabriquer 150.000 véhicules par an. "La joint-venture intégrera d'une part, un centre d'ingénierie et d'achat qui favorisera le développement des fournisseurs locaux, et d'autre part une usine d'une capacité de production de 150.000 véhicules par an dans un premier temps, qui s'ajoutera aux capacités existantes du groupe dans le pays de 200.000 véhicules", écrit Renault dans un communiqué. Il ajoute que les premiers véhicules produits dans cette usine à partir de 2018 seront des Symbol et Duster.

Un service après-vente. "Pour la première fois en Iran, le groupe va développer son propre réseau de distribution avec des showrooms et un service après-vente aux standards de la marque", a aussi précisé Renault. Renault sera actionnaire majoritaire de la coentreprise créée avec IDRO, le fond d'investissement et de rénovation de l'industrie de l'Iran, un pays que le Français considère depuis plusieurs années comme un marché stratégique.

"Le partenaire idéal" pour l'Iran. "Plusieurs options ont été considérées et par sa présence constante en Iran depuis plus de douze ans, Renault s'est imposé comme le partenaire idéal pour ce projet", a commenté dans le communiqué de Renault, Mohammad Reza Nematzadeh, ministre de l'Industrie, des Mines et du Commerce de l'Iran.