Augmentation de la TVA : ce qui va changer pour les ménages

  • A
  • A
Augmentation de la TVA : ce qui va changer pour les ménages
Martial You
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 15 NOVEMBRE – Une augmentation de la TVA est prévue pour janvier 2014. Quel impact aura cette hausse sur les ménages ?

Chaque jour avec "Votre choix d’actu", Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi – Votre Journal animé par Wendy Bouchard.

Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>>> Vendredi 15 novembre, vous avez été 79% à faire "Votre choix d’actu"  sur la hausse de la TVA au 1er janvier 2014. Martial You, chef du service économie d’Europe 1 donnait au public d’Europe midi – Votre journal des pistes pour comprendre cette mesure. 

Martial You le reconnaît, il est difficile de comprendre quels postes de dépense sont concernés : "les taux partent dans tous les sens et n’ont absolument aucune logique".

Ce qui ne change pas. Bonne nouvelle, les produits soumis à la TVA à 5,5%, parmi lesquels figurent les produits alimentaires, ne seront pas impactés. Le  prix d’un caddie moyen devrait donc rester stable. Le chef du service économie souligne ainsi donc que Pierre Moscovici se "trompe de cible" en demandant à la grande distribution "de pas répercuter la TVA sur la hausse des prix", puisque ce secteur n’est pas concerné.

La TVA, un impôt indolore ? Le taux à 19,6%, le plus répandu passera, à 20%. Martial You remarque donc que si cette hausse paraît parfois être "un impôt en plus", elle ne sera que très peu perceptible.

Transports et loisirs, les postes les plus concernés. Le ticket de transports va donc passer d’un taux de 7 à 10%. Restaurants et loisirs sont aussi directement concernés par cette hausse. Mais Martial You souligne "une maladresse incroyable" d’augmenter les transports et non pas le cinéma, par exemple, qui n’est pourtant pas un produit de première nécessité.

Un retour du travail au noir ? Les prestations de services, aujourd’hui taxées à 7%, devraient aussi voir leur taux de TVA passer à 10%. Mais avec cette augmentation, les employeurs particuliers qui avaient déclaraient jusqu’à présent leur nounou ou leur femme de ménage seront peut être pourraient être tentés de rebasculer vers le travail au noir, note Martial You. Attention néanmoins, il est impossible de repasser à ce mode de fonctionnement comme on l’entend. Il est nécessaire de licencier son employé, protégé par un contrat.