Attractivité régionale : la Normandie crée sa marque

  • A
  • A
Attractivité régionale : la Normandie crée sa marque
La démarche normande vise à imiter la Bretagne qui dispose depuis plusieurs années de sa marque régionale et estampille ses produits comme étant bretons. @ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

Afin d'attirer des entreprises ou encore des étudiants, la Normandie a décidé de lancer sa propre marque : "Normandy".

La Normandie, région de France mondialement connue mais souffrant d'un déficit d'attractivité économique et démographique, a lancé sa propre marque, comme l'ont déjà fait d'autres régions et villes en France et dans le monde.

La région la plus connue après la Californie. Avec sa notoriété internationale - la plus élevée derrière la Californie - la Normandie a choisi de ne pas avoir recours à un slogan - comme "Only Lyon", "Be Berlin", "I am Amsterdam", "I love New York" ...- mais de se présenter sous son propre nom, en le déclinant seulement en anglais avec un y à la fin (Normandy).

"Cette marque va aider à faire venir des entreprises". Des collectivités, des entreprises, des acteurs du monde universitaire, médical, de la recherche, de la culture et autres pourront se réclamer de cette marque pour mieux se faire connaître. "Cette marque va aider à faire venir des entreprises, des cadres, des étudiants, pas seulement à gagner des marchés à l'export", a expliqué Hervé Morin (UDI) au cours de la cérémonie de lancement à Deauville, dans le Calvados, vendredi soir. Il s'agit avant tout de faire mieux connaître la Normandie d'aujourd'hui et des gisements en matière économique et de recherche qu'elle recèle et non pas de surfer seulement sur son prestigieux passé historique et culturel.

"Pas une nostalgie". "C'est un message pour l'avenir, pas une nostalgie", a estimé Philippe Augier (UDI), président de l'agence d'attractivité de la région, qui a été lancée parallèlement à la marque et qui la pilotera. Pour diriger cette agence, la Normandie a effectué une "prise de guerre" en la personne de Michael Dodds, d'origine britannique, qui était directeur du comité régional de tourisme de Bretagne.

Le modèle breton. La démarche normande vise à imiter la Bretagne qui dispose depuis plusieurs années de sa marque régionale et estampille ses produits comme étant bretons. Réunifiée depuis janvier 2016, à la faveur de la réforme territoriale, après avoir été coupée en deux entités en 1956, la Normandie est encore loin de fonctionner de façon collective, comme sa voisine. Elle va l'imiter notamment en faisant vivre sa "diaspora" et vient de créer, au début du mois, un club des Normands de Paris.