Attentats : une semaine de plus pour payer ses impôts locaux

  • A
  • A
Attentats : une semaine de plus pour payer ses impôts locaux
Partagez sur :

Bercy souhaite avec ce report, décidé lundi trois jours après les attentats qui ont frappé la France, éviter les fortes affluences dans les centres des impôts.

La date limite pour payer ses impôts locaux, initialement fixée au 16 novembre, a été repoussée d'une semaine, au 23 novembre, en raison des attentats qui ont touché Paris et Saint-Denis vendredi soir, a annoncé lundi Bercy.

"Les personnes qui envisageaient de se rendre aux guichets des finances publiques, par exemple pour demander des délais de paiement, n'ont donc pas à le faire dans l'immédiat", a ajouté dans un communiqué la Direction générale des finances publiques (DGFIP).

Eviter les fortes affluences. Contacté par l'AFP, Bercy a précisé que le recul de l'échéance de paiement était lié aux consignes de sécurité mises en place après les attentats qui ont touché vendredi soir Paris et les abords du Stade de France. "On sait que traditionnellement, beaucoup de contribuables se déplacent dans les centres des impôts le dernier jour", a-t-on expliqué. "On souhaite éviter une trop forte affluence, et faire en sorte que les déplacements soient étalés sur la semaine".

Téléphone et internet. Dans son communiqué, la DGFIP indique que les contribuables peuvent s'adresser aux services des impôts par téléphone, par courriel ou sur le site www.impots.gouv.fr.