Assurance-chômage : les Français prêts à des réformes

  • A
  • A
Assurance-chômage : les Français prêts à des réformes
Pôle Emploi pratique déjà la radiation de ses listes après deux refus consécutifs d'une offre "raisonnable" d'emploi.@ Maxppp
Partagez sur :

SONDAGE – Une majorité des Français interrogés est favorable à certaines propositions de la CGPME.

Les Français prêts à faire des sacrifices. Signe de l’inquiétude de la population vis-à-vis de la situation sur le marché de l’emploi, ce sondage BVA pour i-Télé et Le Parisien paru samedi 1er février  révèle qu’une partie des Français est favorable à la baisse des dépenses de l’assurance chômage. Alors que l’Unedic prévoit un déficit supplémentaire de 4,1 milliards d’euros pour 2013, le discours du président de la République sur le pacte de responsabilité semble trouver un écho favorable auprès des travailleurs. 

Cotiser moins pour économiser plus. Dans le détail, l’étude révèle une opinion favorable à quatre des cinq propositions faites par la CGPME (Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises). Un sondé sur trois (34%) estime en effet qu’une réforme de l’indemnisation chômage fait partie des "priorités" pour le pays.  82% sont également prêts à autoriser les salariés à cotiser moins, quitte à voir leur indemnisation plafonnée par la suite. Enfin, ils sont quasiment deux français sur trois (64%) à approuver la radiation automatique des chômeurs qui refusent  plus de deux offres "raisonnables" d’emploi, une mesure appliquée par Pôle emploi depuis 2008. La dette cumulée du régime d’assurance chômage atteint pour l’instant 17,8 milliards d’euros, soit 0.9% du PIB français.