Arnaud Deschamps (PDG de Nespresso) : "Le meilleur café n'a pas été inventé"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le PDG de Nespresso était l'invité d'ÉcoSystème, dimanche sur Europe 1, pour présenter sa nouvelle machine, "Vertuo".

INTERVIEW

Entre la France et le café, c'est une réelle histoire d'amour. L'Hexagone représente même le premier marché au monde pour Nespresso, après la Suisse. "Les Français sont des gourmets et sont très sensibles au café", confirme Arnaud Deschamps, le PDG de la célèbre marque, qui rappelle même que le café est "la deuxième boisson la plus consommée après l'eau dans le monde."

"On a la double culture du café". "En France, on a la double culture du café, celle de l'expresso et celle du café long", précise-t-il sur Europe 1. "Dans les pays d'Europe du Sud, ce sont plutôt des buveurs d'expresso. À l'inverse, dans les pays scandinaves, ils vont boire des cafés longs".

Entendu sur Europe 1
On s'est rendu compte qu'on pouvait faire de très grandes tasses de 230 millilitres.

"Une obsession : faire un meilleur café". C'est cette "double culture" qui a ainsi poussé Nespresso à lancer une nouvelle machine, "Vertuo", capable de faire de grosses tasses. "Quand on a inventé cette machine, on n'avait qu'une obsession : faire un meilleur café. On est convaincus que le meilleur café n'a pas été inventé. Pour ça, on a inventé une nouvelle technologie d'extraction du café, la centrifusion". "Imaginez une capsule que vous mettez dans votre machine", continue Arnaud Deschamps. "La capsule tourne sur elle-même ; un lecteur optique lit le code barre. De là, on peut régler tous les paramètres : la température d'extraction, le temps d'infusion… et on s'est rendu compte qu'on pouvait faire de très grandes tasses de 230 millilitres. Le café est très intense et il y a de la créma comme sur un expresso. C'est donc une boisson qui n'existe pas aujourd'hui", assure-t-il.

"Nespresso a bâti son succès sur un tiers du marché". Une nouvelle technologie qui devrait permettre à la marque de partir à l'assaut d'un nouveau marché. "On se rend compte que 62% des tasses consommées en France sont des tasses de plus de 110 ml et donc que Nespresso a bâti son succès sur un tiers du marché. Il nous reste deux tiers à aller conquérir."