Anomalies à l'usine du Creusot : douze réacteurs vérifiés

  • A
  • A
Anomalies à l'usine du Creusot : douze réacteurs vérifiés
Les vérifications d'EDF doivent concerner l'ensemble du parc nucléaire, soit 58 réacteurs, d'ici le 31 décembre. Image d'illustration.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

EDF, qui doit poursuivre ses vérifications jusqu'au 31 décembre, n'a trouvé aucun problème de sûreté sur ces 12 réacteurs. 

EDF a vérifié douze réacteurs nucléaires sans constater de problème de sûreté lié aux anomalies dans les dossiers de fabrication de pièces de l'usine Areva du Creusot, a indiqué jeudi l'opérateur dans un communiqué. Ces vérifications doivent concerner l'ensemble du parc nucléaire d'EDF, soit 58 réacteurs. Elles ont été demandées par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), après la mise en évidence de nombreuses irrégularités pendant des années à l'usine Creusot Forge d'Areva fabriquant des équipements pour les réacteurs nucléaires.

309 composants vérifiés. Pour l'instant, EDF a transmis à l'ASN "douze dossiers de synthèse" (un par réacteur), concernant au total "309 composants", selon le bilan publié par l'opérateur. Ces dossiers mettent en évidence "471 fiches d'anomalies" (pièce non conforme à une exigence contractuelle ou réglementaire) et "130 fiches de non conformité" (non-respect d'une exigence interne du fabricant). Mais "l'analyse des constats (...) montre qu'aucun n'est nature à remettre en question l'aptitude au fonctionnement en toute sécurité des composants concernés", a indiqué EDF.

Arrêt programmé de Fessenheim. La revue exhaustive des dossiers de fabrication des pièces de Creusot Forge se poursuivra jusqu'au 31 décembre 2018. Les anomalies ont notamment conduit EDF à anticiper l'arrêt programmé du réacteur 2 de Fessenheim. Le dossier concernant ce réacteur est en cours d'instruction auprès de l'ASN.