Violences à Air France : les salariés mis en cause seront jugés au printemps

  • A
  • A
Violences à Air France : les salariés mis en cause seront jugés au printemps
Les débordements du 5 octobre dernier.
Partagez sur :

Les salariés d'Air France mis en cause pour des faits de violences, parmi lesquels, la chemise arrachée de leur Directeur des Ressources Humaines le 5 octobre dernier seront jugés au printemps 2016.

Les salariés d'Air France mis en cause pour des faits de violences le 5 octobre seront jugés au printemps 2016, l'audience du 2 décembre prochain devant déterminer la date précise du report, ont indiqué mardi des sources concordantes à l'AFP. Une audience se tiendra au tribunal de Bobigny le 2 décembre afin de déterminer la date du procès, probablement en mai, ont-elles précisé. Contacté, le parquet de Bobigny a confirmé qu'une audience de fixation devait se tenir le 2 décembre et que les deux parties étaient attendues.

Vers un renvoi du procès ? Compte-tenu de l'épaisseur du dossier, le juge unique chargé de l'affaire pourrait aussi décider de renvoyer le procès vers une chambre collégiale. L'annonce d'une restructuration menaçant près de 3.000 emplois avait donné lieu à des débordements spectaculaires le 5 octobre en marge d'un comité central d'entreprise, obligeant deux dirigeants, dont le DRH Xavier Broseta, à fuir des manifestants les chemises arrachées. Cinq salariés seront jugés en correctionnelle pour des "violences en réunion". Quatre d'entre eux, employés à Air France Cargo, ont été licenciés. Le cinquième, délégué du personnel (CGT) à Air France Industries, est menacé de licenciement. D'autres employés doivent être jugés pour avoir secoué un portail d'accès au siège d'Air France, contribuant à ce que des manifestants envahissent la salle où se tenait le Comité Central d'Entreprise. 


Une grève est à prévoir en décembre. Un rassemblement de soutien aux salariés incriminés est organisé le 2 décembre devant le tribunal de Bobigny, notamment par la CGT qui appelle les salariés à faire grève du 2 au 4 décembre. Le syndicat SUD et certaines sections de FO appellent aussi à la grève le 2 décembre, a-t-on appris auprès de leurs représentants. Le deuxième syndicat de pilotes (SPAF) réunira prochainement son conseil pour prendre sa décision.