ADP ne sera pas candidat au rachat de l'aéroport de Lyon

  • A
  • A
ADP ne sera pas candidat au rachat de l'aéroport de Lyon
Un passager dans l'aéroport de Lyon@ AFP
Partagez sur :

Aéroports de Paris (ADP) ne sera pas candidat au rachat de la part détenue par l'Etat dans Aéroports de Lyon, a annoncé lundi le PDG d'ADP, Augustin de Romanet. 

Aéroports de Paris (ADP) ne sera pas candidat au rachat de la part détenue par l'Etat dans Aéroports de Lyon, pour préserver la puissance du hub de Paris, a annoncé lundi le PDG d'ADP, Augustin de Romanet.

Préserver le hub de Paris. "Le succès du hub de Paris qui offre plus de 20.000 connexions en moins de deux heures chaque semaine, est lié à la puissance du réseau long-courrier d'Air France et de l'alliance Skyteam, qui offrent 900 destinations dans 173 pays. Si le centre de décision du hub de Paris quittait Paris, ce ne serait plus un hub aussi puissant", a-t-il ajouté. 

En revanche, Nice... Il a en revanche estimé que "le cas de Nice est différent". "Aussi allons-nous regarder l'aéroport de Nice", a-t-il indiqué dans une interview au quotidien Les Echos.

La privatisation des aéroports. Bercy a annoncé aux élus locaux et aux chambre de commerce et d'industrie (CCI) le lancement à la rentrée des processus de privatisation des aéroports de Nice et de Lyon, afin de vendre les parts de l'Etat avant la mi-2016. L'appel d'offres pour la privatisation de l'aéroport Saint-Exupéry à Lyon sera lancé en octobre, au plus tard en novembre, avaient indiqué en juillet plusieurs sources.