2017, année blanche pour les impôts, comment ça marche ?

  • A
  • A
2017, année blanche pour les impôts, comment ça marche ?
Pour éviter les fraudes, l'administration fiscale examinera bien les revenus gagnés en 2017.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Conséquence de l'entrée en vigueur en 2018 du prélèvement à la source, les Français ne paieront pas d’impôts au titre de 2017. 

Le 1er janvier marque l'entrée de la France dans une année blanche. 2017 est en effet la fameuse année de transition avant l'entrée en vigueur, dans un an, du prélèvement à la source. Pour faire simple, tous les revenus gagnés à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 31 décembre prochain ne seront pas imposés.

En 2017, les Français paieront bien des impôts. Cette année, comme d'habitude, les contribuables payeront l'impôt sur les revenus perçus en 2016, et l'année prochaine, l'impôt sur les revenus de 2018, puisqu'avec le prélèvement à la source les Français paieront directement l'impôt de l'année en cours. Entre les deux, 2017 sera donc une année blanche, au sens où les revenus touchés ne seront pas pris en compte par l'administration fiscale. Néanmoins, une procédure prévue par la loi doit éviter que certains contribuables profitent de la situation pour concentrer sur cette année 2017 des revenus importants. C'est ainsi qu'il faudra quand même déclarer les revenus touchés en 2017 (déclaration que vous remplirez au printemps 2018).

Les revenus exceptionnels. L'administration fiscale examinera dans le détail ce que vous avez gagné, et fera le tri entre vos revenus classiques (salaires, retraite) qui échapperont à l'impôt, et vos revenus exceptionnels qui, eux, seront bien imposés, comme les indemnités de licenciement, les plus-values immobilières, les dividendes d'actions, etc. Par ailleurs, si vous avez droit à des réductions, voire à des crédits d'impôts sur vos revenus de 2017, vous les toucherez.