2012, un bon cru... pour le Cac 40

  • A
  • A
2012, un bon cru... pour le Cac 40
Image d'illustration@ REUTERS
Partagez sur :

La bourse de Paris a gagné 15% en un an mais les autres indices économiques stagnent toujours.

• L'INFO. 2012, année morose? Pas pour le Cac 40 en tout cas. La Bourse parisienne a gagné 15,2% depuis le 1er janvier, après deux années consécutives de baisse. Elle clôture lundi à 3.641,07 points, au terme d'une séance écourtée, réveillon oblige.

06.09.Bandeau.bourse.finance.Reuters.460.100

© REUTERS

• Un rebond encore inespéré cet été. Ce rebond était loin d'être prévisible il y a encore quelques mois. Cet été, toutes les bourses européennes plongeaient, craignant une faillite de la Grèce ou de l'Espagne et s'inquiétant de la morosité de l'économie italienne.
>> A LIRE : Zone euro, souviens toit l'été dernier

• Les deux Mario font souffler la zone euro. Mais depuis cet été, Mario Draghi est passé par là. Le président de la Banque centrale européenne (BCE) n'a eu qu'à prononcer quelques phrases, début septembre, pour donner un bol d'air à la zone euro, en annonçant que l'établissement rachèterait "sans limite quantitative" les dettes d'Etats menacés de faillite. Un autre Italien, autre Mario également, Monti cette fois, a aussi joué un rôle décisif. Au moyen d'un plan de rigueur drastique, le chef du gouvernement italien a fait baisser en quelques mois les taux d'emprunt à long terme de son pays de 7 à 5%, faisant respirer toutes les bourses européennes.
>> A LIRE AUSSI : pour rassurer, la BCE passe à l'illimité

• Un rebond qui ne concerne que les bourses ? Paradoxalement, l'Insee a revu ses prévisions de croissance en France à la baisse pour 2012, à 0,1% au lieu de 0,2%. Le chômage a augmenté pour le 18e mois consécutif et le pouvoir d'achat devrait baisser de 0,8% cette année. "La hausse des valeurs de la Bourse de Paris s'explique notamment par le fait que les entreprises du Cac 40 font une grande partie de leurs résultats hors de la zone euro, dont l'économie reste malade", décrypte Martial You, chef du service économie d'Europe1. Et de conclure : "la santé des bourses est un baromètre de la santé de l'économie mondiale. Celle-ci  ne va pas si mal. Mais l'Europe reste fragile". Ce qui explique le fait que les Français ne voient pas revenir la reprise.
>> A LIRE AUSSI : 2013 : le pouvoir d'achat en berne